Plus de résultats
En ce moment
La Chine envoie une sonde sur Mars dès la fin juillet
Chine

La Chine envoie une sonde sur Mars dès la fin juillet

DR
2m.ma2m.ma

La Chine a annoncé mercredi qu’elle enverrait fin juillet une sonde et un petit robot téléguidé vers Mars, sa première mission en direction de la planète rouge.

La mission chinoise de 2020 sur Mars, Tianwen-1, vise à envoyer une sonde en orbite autour de la planète et à poser un « rover » à sa surface. Comme pour les autres missions sur Mars gérées par la NASA et les Émirats arabes unis cette année. 

« Une date appropriée sera choisie (...) durant la période comprise entre le 20 et le 25 juillet pour le lancement vers Mars de la sonde Tianwen-1 », a annoncé le centre de lancement spatial de Wenchang (sud de la Chine).

« Nous souhaitons par avance un plein succès à la mission ! », souligne le court communiqué publié sur le réseau social WeChat.

La date de lancement à toute son importance. Tous les 18 à 24 mois, la Terre et Mars s’alignent de telle manière que la trajectoire entre elles passe d’un voyage de neuf mois à sept mois. Ne pas lancer pendant cette « fenêtre de lancement » signifierait que la mission serait retardée de deux ans. La sonde chinoise n’arrivera pas à destination avant février 2021. 
Baptisée « Tianwen » (« Questions au ciel »), en l’hommage au poème Tianwen, écrit par Qu Yuan un poète et homme politique de la Chine ancienne, cette mission a trois objectifs : placer en orbite martienne une sonde, la faire atterrir sur la planète rouge, puis téléguider à la surface un robot pour y mener des analyses.
La Chine a déjà réalisé une opération similaire sur la Lune, où elle a déposé dès 2013 un petit « rover » téléguidé à roues (baptisé « Lapin de jade »), puis une autre en janvier 2019 sur la face cachée de l’astre lunaire, une première mondiale.

La mission chinoise a été décrite comme ambitieuse, non seulement pour son inclusion d’un orbiteur et d’un rover sur Mars, mais aussi parce qu’il a fallu à la Chine à peine six ans entre la planification initiale et la conception de la mission pour son lancement en juillet 2020.

Il y a beaucoup de concurrence, les États-Unis, ont déjà envoyé quatre véhicules exploratoires sur Mars et vont en lancer un autre fin juillet. Les Émirats arabes unis doivent également lancer dans le courant du mois la première sonde arabe en direction de la planète rouge, depuis le Japon. Par contre, la mission russo-européenne ExoMars, victime de difficultés techniques aggravées par l’épidémie de Covid-19 et qui espérait lancer cet été un robot vers Mars, a été reportée à 2022. Mais pour la Chine ce lancement  marque également le 50e anniversaire du pays en tant que nation spatiale.

 

Les contenus liés

Les articles à la une