En ce moment
La BAD mobilise 400 millions de dollars pour l’accélération de l’industrialisat…
Economie

La BAD mobilise 400 millions de dollars pour l’accélération de l’industrialisation au Maroc

2m.ma2m.ma

La Banque africaine de développement (BAD) mobilisera 400 millions de dollars, soit près de 4 milliards de DH,  pour le Programme d’appui à l’accélération de l’industrialisation au Maroc, rapportent nos confrères du Matin.

200 millions de dollars ont été accordés en juillet dernier en faveur de la première phase du programme (2017-2018) et un deuxième financement de 200 millions de dollars est prévu pour la deuxième phase du programme (2019-2020).

Elaboré en concertation avec le ministère de l’Industrie et le département des Finances, ce programme vise à accélérer les réformes structurelles indispensables pour diversifier l’économie par l’industrialisation tout en améliorant les conditions d’investissement et d’exportation des produits industriels. Avec les 400 millions de dollars accordés, la BAD permettra d’augmenter la part du secteur industriel dans le PIB de l’ordre de 23% et de contribuer à la création de 500 000 emplois engagés dans le secteur industriel à l’horizon 2020, note le quotidien, qui cite un document officiel.

Portant essentiellement sur deux axes à savoir « l’appui à la compétitivité du tissu industriel et l’appui au financement des activités industrielles », ce programme vient en soutien au Plan 2014-2020 d’accélération industrielle. Ce dernier compte accentuer la diversification de l’économie en créant de nouvelles filières et en encourageant les PME ainsi que les secteurs exportateurs.

Selon les chiffres avancés par la BAD, le secteur industriel au Maroc est en perpétuelle croissance. En 2016, il constituait près de 18% du PIB, soit une augmentation de 1,5% par rapport à 2015. Pour ce qui est des exportations, les ventes des filières industrielles ont augmenté de 10% entre 2013 et 2016, pour atteindre 137 milliards de DH.

Toujours en 2016, l’automobile représentait 24,8% de l’ensemble des exportations en valeur, enregistrant ainsi le meilleur chiffre d’affaires estimé à 55,2 milliards de DH et une croissance de 13% par rapport à 2015. Viennent ensuite le secteur du cuir et textile (35,8 milliards de DH, soit +8,3%), l’industrie agroalimentaire (26,9 milliards, soit +7%), l’aéronautique (9,7 milliards, soit + 17,7%) et l’électronique (8,7 milliards, soit +8,9%).

Pour les experts de la BAD « la compétitivité du tissu industriel marocain demeure limitée par rapport à son potentiel, et les produits à l’exportation peu diversifiés, à valeur ajoutée limitée, en comparaison avec d’autres pays émergents ».

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une