Plus de résultats
En ce moment
Journée nationale de l'enfant: Le ministère de la Solidarité s'engage à protége…
Enfance

Journée nationale de l'enfant: Le ministère de la Solidarité s'engage à protéger les enfants des effets du Covid-19

2M.ma2M.ma

Le ministère de la Solidarité, du Développement Social, de l'Egalité et de la Famille a réitéré son engagement à contribuer à la mise en oeuvre des mesures mises par le Royaume pour atténuer les répercussions de la pandémie du nouveau coronavirus notamment sur les enfants.

Le Ministère a également mis en lumière dans un communiqué publié à l’occasion de la journée nationale de l’enfant célébrée le 25 mai, sa collaboration continue avec ses partenaires, notamment les associations nationales, les organisations internationales et les agences de coopération bilatérale et plurilatérale.

La célébration de cette journée nationale est une occasion de renouveler l'implication de tous les acteurs, à savoir le gouvernement, les associations et organisations nationales, sous la sage conduite de SM Le Roi Mohammed VI qui accorde une attention particulière à la promotion des conditions des enfants et leur protection, souligne la même source, mettant en exergue l'implication personnelle de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem, Présidente de l'Observatoire National des Droits de l'Enfant (ONDE).

Le Ministère n’a pas manqué de mettre en relief ses réalisations dans le domaine de la protection de l’enfance, en particulier l’élaboration d’un plan d’action dès l’annonce de l’état d’urgence sanitaire pour la prévention et la protection des enfants vulnérables contre les contaminations au nouveau coronavirus, notant que depuis le lancement du plan d’action jusqu’au 15 mai 2020, les services de protection de l’enfance contre tous les types de violence, d'exploitation et négligence ont été davantage renforcés, avec la mobilisation de 74 unités d'assistance sociale de l’enfance, de 4 centres d'accompagnement et la création de 74 équipes d’assistance sociale pour les enfants.

Ces mesures ont permis l'implication de plus de 300 assistants sociaux spécialisés dans le domaine de l'enfance, en plus de responsables et cadres des services extérieurs de l’entraide nationale, a relevé le Ministère, affirmant que ces mesures ont contribué à la promotion des efforts de veille, de suivi et de traitement immédiat des cas urgents en tenant compte des besoins des enfants en cette situation exceptionnelle.

Dans ce contexte, une liste de numéros de téléphone et d'adresses électroniques des fonctionnaires des centres de protection de l’enfance et des équipes assistance sociale a été publiée sur le site web covid19.social.gov.ma/enfance, afin de fournir des services à distance aux enfants en situation de vulnérabilité, notamment en cette période d’urgence sanitaire.

Poursuivant les efforts déployés lors des deux premières périodes du confinement, notamment dans les domaines d’assistance sociale de l’enfant en situation de rue et de suivi des enfants au sein des institutions de protection de l’enfance, le Ministère a souligné que pendant cette troisième phase de confinement, 474 enfants ont été sauvés de la rue et 3852 enfants abandonnés ou en situation de vulnérabilité ont été pris en charge dans quelques 75 centres de protection sociale.

Ainsi dans le cadre du plan d'action, une assistance sociale a été fournie aux enfants en situation de rue dès le début de la période de confinement et jusqu'au 15 mai 2020, a relevé la même source, précisant que 803 enfants ont été sauvés de la rue, (633 garçons et 170 filles), 129 enfants ont été réintégrés au sein de leurs familles, et 474 autres pris en charge.

Les efforts du Ministère sont aujourd’hui concentrés sur la poursuite du suivi des enfants en situation de rue, l'analyse de la situation sociale des enfants pris en charge afin d’éviter tout retour à la rue après la levée du confinement et le suivi des enfants réintégrés au sein de leurs familles.

Un soutien psychologique à distance a également été fourni au enfants rencontrant des difficultés à s’adapter aux mesures de confinement, par la mobilisation de psychologues à cet effet, note-t-on.

Le plan vise également à prévenir la transmission du Covid-19 chez les enfants dans les institutions de protection sociale, indique le Ministère, relevant que des produits désinfectants et dépliants de sensibilisation seront distribués à près de 4310 enfants au sein des centres d’accueil en partenariat avec l’UNICEF et la coopération belge.

Cinq documentaires de sensibilisation ciblant les enfants des centres sociaux seront également projetés, afin de promouvoir la culture de la non-violence, de faire connaitre les services de soutien psychologique et d'encourager l’enseignement à distance pendant la période de confinement et la phase transitoire.

Dans le cadre des priorités des actions futures du Ministère liées à la réduction des répercussions de la pandémie du nouveau coronavirus, le Ministère appelle les enfants et leurs familles à respecter les mesures mises en place par le Royaume, conformément aux Hautes Directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.


Le ministère de la Solidarité affirme donner la priorité aux projets de proximité
Le ministère a souligné sa détermination à donner la priorité aux projets de proximité ayant un impact direct sur les enfants et leurs familles, relevant l'importance accordée à l'enfance dans ses politiques et programmes et mettant en exergue la nécessité de prioriser les projets de proximité ayant un impact direct sur la situation des enfants et leurs familles, à travers des mécanismes éducatifs intégrés de protection de l’enfance contre tous les formes de violence, d’exploitation et de négligence ou des aides sociales mobiles au profit des enfants des rues.

Cette priorité s’inscrit également dans le cadre du plan d'action national pour lutter contre l'exploitation des enfants à des fins de mendicité afin d’œuvrer à l’amélioration de la prise en charge des enfants au sein des établissements de protection sociale, veiller à ce que l'enfant reste le plus possible au sein de sa famille et suivre les enfants pris en charge au sein des différentes structures de protection.

Passant en revue les différentes mesures prises, la même source rappelle le plan d'action national pour lutter contre l'exploitation des enfants à des fins de mendicité, lancé en collaboration avec la présidence du Ministère Public, les départements gouvernementaux, les associations et les institutions nationales concernées, précisant que le plan a permis, dans une expérience pilote incluant les villes de Rabat, Salé et Témara, de sauver près de 100 enfants de l'exploitation en mendicité, jusqu'au début de la période de confinement.

Les réalisations du Ministère ont également porté sur le suivi de la politique publique intégrée de protection des enfants étalée sur la période 2015-2025, notant qu’un rapport sur les 30 ans de la ratification de la Convention relative aux droits de l'enfant a été élaboré.

Le Ministère a également œuvré à la création de mécanismes territoriaux intégrés pour protéger les enfants contre les différentes formes de violence et d'exploitation, mettant en lumière leurs rôles primordiaux dans la mise en œuvre territoriale des mesures politiques intégrées de protection des enfants.

De même, en novembre 2019, un Pacte National pour l’enfant a été signé lors du 16ème congrès National des droits de l’enfant tenu à Marrakech, sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI et la Présidence Effective de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem.

Des dispositifs éducatifs intégrés pour la protection de l'enfance ont été aussi lancés en décembre 2019 dans huit provinces et préfectures (Tanger, Rabat, Salé, Meknès, Casablanca, Agadir, Marrakech et Laâyoune).

En outre, le Ministère relève que le centre d'accompagnement pour la protection de l'enfance à Tanger, inauguré en décembre dernier, en collaboration avec l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), a fourni ses services jusqu'au début du confinement à 81 enfants (70 garçons et 11 filles), à travers la contribution à la mise en oeuvre du plan d'action pour la protection des enfants en situation de vulnérabilité, l'accompagnement de 68 enfants en situation de rue, l'intégration de 13 enfants dans leur famille, et le suivi de la situation 213 enfant pris en charge dans cinq établissements de protection sociale.

Par ailleurs, la création de centres de protection de l’enfance est en constante croissance dans moins de sept autres provinces, a affirmé le Ministère, soulignant que leur lancement officiel a été reporté compte tenu de la situation exceptionnelle que traverse le Royaume.

Le Ministère affirme qu'il continuera à fournir des services mobiles d’assistance sociale aux enfants en situation de rue, notant qu’à ce jour, 788 enfants ont en bénéficié dans la préfecture de Casablanca-Anfa et 330 dans la préfecture de Meknès.

La même source cite le lancement des services de secours mobiles dans cinq autres provinces et préfectures pour les années 2020 - 2021, outre la mobilisation en 2020 d'un budget de 20 millions de dirhams à cet effet.

Concernant la prise en charge des enfants abandonnés et en situation vulnérable, 5.335 enfants ont été pris en charge en 2019 (3.461 garçons et 1.874 filles) et 61 institutions sociales agréées ont bénéficié d'une subvention financière de 19 millions de dirhams en 2019.

Le ministère exprime sa détermination à suivre la situation des enfants pris en charge au sein des établissements même après l'âge de 18 ans, mettant en exergue le projet d’accompagnement de plus de 2250 enfants, dans 25 établissements dans six provinces du Royaume au cours des années 2019 et 2020, afin de les intégrer professionnellement et de leur garantir un logement décent..

Dans le domaine de l'accompagnement des orphelins en situation de vulnérabilité et de l’enseignement des enfants en situation de handicap, 179.000 orphelins et 105.268 veuves ont bénéficié d'un soutien direct accordé aux veuves en situation de vulnérabilité, indique le département de tutelle estimant que 13.211 enfants et filles en situation de handicap bénéficient d'un accompagnement scolaire pour l'année 2019-2020, pour une enveloppe budgétaire de 168 millions de dirhams.
 

Les contenus liés

Les articles à la une