Plus de résultats
En ce moment
Islamophobie: Les musulmans de Copenhague dénoncent la montée des blasphèmes co…
International

Islamophobie: Les musulmans de Copenhague dénoncent la montée des blasphèmes contre le Saint-Coran

2M.ma2M.ma

L'indignation était générale vendredi 19 avril à Copenhague. Plusieurs dizaines de musulmans ont investi les artères de la capitale danoise pour dénoncer la série d'actes provocateurs et islamophobes perpétrés récemment par le dirigeant d’un parti extrémiste, portant clairement atteinte au Saint Coran. 

Une marche pour éveiller les consciences à laquelle ont pris part enfants, femmes, hommes, jeunes et moins jeunes. C'est avec Coran à la main qu'ils ont convergé vers le quartier multiculturel de Norrebro - sur les lieux mêmes où Rasmus Paludan, fondateur du parti extrémiste Stram Kurs (Voie dure), a tenu la semaine dernière une manifestation au cours de laquelle il s’est livré à des agissements anti-Islam - avant de parcourir une distance de près de 2 km le long d’une des principales artères de la ville. La marche a pris fin devant le siège de la mairie de Copenhague à la place mythique Radhuspladsen. 

"Nok er nok (Assez, c’est assez)", "Respect au Coran", "Non, non au racisme !", "Respect aux religions" … ont scandé les manifestants, offusqués. 

 

Des slogans forts ont été scandés appelant au respect de l’Islam, comme de toutes les autres religions, au rejet de la xénophobie et du racisme, et à l’attachement aux valeurs de tolérance et du vivre-ensemble qui fondent le pays nordique.

Le pays nordique est le théâtre depuis quelques années d'une montée de l’extrémisme et de l’islamophobie. Plusieurs plaident pour un rétablissement de la loi sur le blasphème ou les injures à caractère religieux que le Parlement danois a abrogée en juin 2017.  Une mesure qui aurait favorisé la floraison de l’extrémisme et de l’islamophobie au nom de la liberté d’expression.

La semaine dernière, plusieurs zones de Copenhague ont été secouées par une série de troubles en réaction à une manifestation au cours de laquelle Rasmus Paludan, un avocat et youtubeur, a réitéré ses menaces de brûler et de profaner un exemplaire du Saint Coran.

Personnage hautement controversé, Paludan a récemment écopé de deux semaines de prison ferme pour propos à caractère raciste.

Les contenus liés

Les articles à la une