Plus de résultats
En ce moment
HACA: Rencontre avec la presse mardi pour présenter le mandat, les procédures e…
Communication

HACA: Rencontre avec la presse mardi pour présenter le mandat, les procédures et les groupes de travail du CSCA

2M.ma2M.ma

La Haute Autorité de la Communication audiovisuelle (HACA) organise le mardi 14 janvier, une rencontre avec la presse pour présenter le mandat, les procédures et les groupes de travail du Conseil Supérieur de la Communication audiovisuelle (CSCA).


S'inscrivant dans le cadre du renforcement de la communication institutionnelle de la HACA relevant de son approche stratégique, cette rencontre se tient un an après la nomination de nouveaux membres du Conseil Supérieur, indique la HACA dans un communiqué parvenu à la rédaction. 


Elevée au rang d’instance constitutionnelle indépendante de régulation et de bonne gouvernance par la Constitution de juillet 2011, la HACA a vu également son mandat élargi par la loi n° 11.15 de 2016 portant sa réorganisation, à plusieurs nouvelles attributions en faveur notamment du respect dans les contenus médiatiques de la diversité linguistique et culturelle, du pluralisme d’opinion et des principes des Droits de l’Homme, relève-t-on de même source.


Pour la mise en œuvre du mandat de la HACA dans un contexte de mutations de plus en plus rapide ayant induit de profonds bouleversements au sein de l’écosystème médiatique, le Conseil Supérieur de la Communication audiovisuelle est appelé à jouer un rôle d’une importance croissante, note le communiqué, ajoutant qu’un effort de communication supplémentaire devrait donc être déployé pour mieux faire connaître cet organe délibératif et décisionnaire essentiel de la HACA. 


Pour le nouveau collège des membres nommés le 03 décembre 2018, l’année 2019 a été une année de renouveau et de grande productivité. Le Conseil Supérieur de la Communication audiovisuelle a ainsi tenu pas moins de 22 réunions et pris 106 décisions réparties entre octrois de licences et d’autorisations, établissement de cahiers de charges des opérateurs privés, sanctions, rappelle la source.


Il a également mis en place quatre groupes de travail portant sur des problématiques de grande importance : "la régulation et nouveaux médias numériques", "le discours de haine et de violence dans les contenus médiatiques", "la promotion de l’éducation aux médias et à l’information" et "le modèle économique de l’audiovisuel marocain dans le nouvel environnement numérique", conclut le communiqué.

Les contenus liés