Plus de résultats
En ce moment
Genève: le Maroc prend part à la 72ème Assemblée mondiale de la santé
Santé

Genève: le Maroc prend part à la 72ème Assemblée mondiale de la santé

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

La 72ème Assemblée mondiale de la santé (AMS), organe décisionnel suprême de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a ouvert ses travaux, lundi à Genève, avec la participation de délégations représentant les 194 Etats membres de l'Organisation, dont le Maroc. 

L'AMS, dédiée cette année au thème fédérateur de la couverture sanitaire universelle, se penchera sur la définition des lignes directrices de son programme pour la santé, outre des sujets d'actualité, notamment la récente flambée de l'épidémie de la fièvre hémorragique Ebola, l'accès aux médicaments et aux vaccins, la question de la santé pour tous, le budget de l'OMS ou encore les répercussions sanitaires du changement climatique.

Dans une allocution lors de la séance d'ouverture, le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a insisté sur l'importance des soins de santé primaires en tant que moyen de garantir la santé pour tous.

"C'est par un un système de soins de santé primaires fort que les épidémies peuvent être détectées et endiguées avant même qu'elles ne deviennent des épidémies. Et c'est grâce à des soins de santé primaires solides que nous pouvons protéger les enfants et lutter contre la flambée mondiale des maladies évitables par la vaccination", a souligné le directeur général de l'OMS. Il a fait observer que "les soins de santé primaires sont au coeur du Programme de vaccination 2030, notre nouvelle initiative stratégique", estimant que "nous ne pouvons pas atteindre l'objectif de santé pour tous sans vaccins pour tous".

De son côté, le coprésident du groupe d'experts techniques spécialisés en économie, éducation, santé, droits humains et du travail auprès de l'OMS, Richard Horton, a relevé que la couverture sanitaire universelle ne concerne pas seulement le taux de couverture, mais aussi la qualité des soins prodigués, notant que "plus de personnes meurent des suites de soins de santé de mauvaise qualité que de ne pas avoir utilisé ces soins".

Lors de la cérémonie d'ouverture, un hommage a été rendu au docteur Richard Valery Mouzoko Kiboung, un épidémiologiste déployé par l'OMS contre Ebola et qui a été tué en République démocratique du Congo (RDC). La délégation marocaine présente à cette Assemblée, qui se poursuivra jusqu'au 28 mai, est composée de l'ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l'Office des Nations Unies à Genève, Omar Zniber, du directeur de la planification et des ressources financières au ministère de la Santé, Abdelouahab Belmadani, du directeur de l'épidémiologie et de la lutte contre les maladies auprès du même département, Mohamed Youbi, outre Asmae Benni et Mohamed Amine Boukhris de la mission permanente du Maroc à Genève. 

L'Assemblée mondiale de la santé figure parmi les rendez-vous incontournables des décideurs dans le domaine de la santé. Sa principale fonction consiste à arrêter la politique de l'OMS. Elle nomme le directeur général, contrôle la politique financière de l'Organisation et approuve le projet de budget. 

Les contenus liés

Les articles à la une