Plus de résultats
En ce moment
Feux en Amazonie : la situation s’aggrave et la crise s’internationalise
Feux de forêt

Feux en Amazonie : la situation s’aggrave et la crise s’internationalise

2M, Agences2M, Agences

Depuis près de 48 heures, une partie de l'Amazonie est touchée par des incendies gigantesques. La situation s'aggrave, l’Institut national de recherche spatiale (INPE) a décompté 2 500 nouveaux départs de feu dans tout le Brésil. La pression internationale s’intensifie.

Des ONG et des scientifiques des quatre coins du monde s'alarment de la situation. Les incendies, fréquents dans cette région du monde, ont augmenté de 84% depuis le début de l'année, avec plus de 75 000 départs de feu depuis janvier.

Le président français, Emmanuel Macron a affirmé dans un tweet jeudi que « l'Amazonie, le poumon de notre planète qui produit 20 % de notre oxygène, est en feu. C'est une crise internationale. Membres du G7, rendez-vous dans deux jours pour parler de cette urgence ». Le président français veut évoquer la situation lors du G7 de Biarritz et considère que les incendies au Brésil relève d'une « crise internationale ».

 

 

Le tweet du président français a fait écho à une salve d'appels à sauver l'Amazonie lancée par le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, qui s’est dit sur Twitter « profondément préoccupé » par les incendies sévissant dans la plus vaste forêt tropicale du monde, dont 60 % se trouvent en territoire brésilien.

 

« En pleine crise climatique mondiale, nous ne pouvons accepter davantage de dégâts sur une source majeure d'oxygène et de biodiversité », a écrit Antonio Guterres, réclamant que l'Amazonie soit « protégée ».

 

 

Plus de 75 000 feux de forêt depuis le début de l’année

 

Si l'avancée des feux dans la plus vaste forêt tropicale de la planète était très difficile à évaluer, l'Institut national de recherche spatiale (INPE) a fait état de 75 336 feux de forêt enregistrés dans le pays de janvier jusqu'au 21 août, soit 84 % de plus que sur la même période de l'an dernier, et plus de 52 % concernent l'Amazonie.

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une