Plus de résultats
En ce moment
Es-Semara: Mme Bouchareb visite les projets de mise à niveau urbaine et de lutt…
habitat

Es-Semara: Mme Bouchareb visite les projets de mise à niveau urbaine et de lutte contre l'habitat insalubre

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

La ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Nouzha Bouchareb, s’est informée mardi de l’état d’avancement des projets de mise à niveau urbaine des quartiers sous-équipés et de lutte contre l’habitat insalubre dans la province d’Es-Semara, dotés d’un budget de près de 887 millions de dhs.

La ministre, qui était accompagnée du gouverneur de la province d’Es-Semara, Hamid Naimi, a visité les projets de relogement des ménages des campements Rbieb et El Gouiez, ayant mobilisé une enveloppe de 532 millions de dhs, de mise à niveau urbaine des quartiers sous-équipés, pour un investissement de 125 millions de dhs, de mise à niveau, de construction et d’équipement pour la somme de 180 millions de dhs et les projets en relation avec l’économie sociale d’un coût de 50 millions de dhs.

Ces projets concernent notamment la construction de logements embryonnaires aux lotissements Rbieb et El Gouiez, la mise à niveau et la requalification urbaine (voie, aménagement des trottoirs et des places publiques) dans les quartiers Hay El Wahda, Hay Al Fath, Hay Moulay Idriss et Hay El Hassani.

Ils portent également sur la mise à niveau et l’aménagement de la place des FAR, la Grande place et les espaces verts, les travaux d’enfouissement des lignes de moyenne tension et la construction de postes de transformation, l’aménagement de trottoirs des voies entourant la grande place et des axes principaux de la ville, ainsi que la construction et l’équipement de la gare routière, la salle d’exposition des produits artisanaux et du terroir, le souk hebdomadaire, le complexe culturel, le théâtre en plein air, le stade municipal et l’abattoir municipal.

Il s’agit aussi de l’aménagement des cimetières, la mise à niveau du chef-lieu de la commune rurale Amgala, la réalisation de villages pilotes à Sidi Ahmed Laâroussi, Al Haouza, Jridia et Tifariti, la construction d‘un ouvrage d’art sur l’oued Selouane, la protection de la ville d’Es-Semara contre les inondations et la réalisation d’une zone d’activités économiques.

Le financement de ces projets est assuré par plusieurs partenaires, notamment la Direction générale des collectivités locales (324,45 MDH), le ministère de l’Habitat (357,75 MDH) et l’Agence du Sud (156,5 MDH).

Dans une déclaration à la presse, Mme Bouchareb a indiqué que l’objectif de cette visite est de s’informer de l’état d’avancement des programmes ayant fait l’objet de conventions signées devant SM le Roi Mohammed VI à l’occasion du lancement du nouveau modèle de développement des provinces du Sud.

Il s’agit en particulier de la construction de près de 2800 logements pour le recasement des ménages de deux campements, un projet qui va améliorer les conditions et le cadre de vie de ces familles, pour un budget de 400 MDH dont la contribution du ministère s’élève à 175 MDH, a-t-elle ajouté.

La ministre a également cité le projet de mise à niveau urbaine des quartiers sous-équipés, soulignant qu’il s’agit d’un projet "très important" et "structurel" pour la ville, laquelle est appelée à connaitre un essor socio-économique considérable et de grands investissements à l’instar des autres provinces du sud du Royaume.

Avant de se rendre à Es-Semara, Mme Bouchareb a visité les villes de Dakhla, Boujdour, Laâyoune et Tarfaya.

 

Les contenus liés

Les articles à la une