Plus de résultats
En ce moment
Enquête: Malgré leur confiance dans l'amélioration de la situation économique, …
Economie

Enquête: Malgré leur confiance dans l'amélioration de la situation économique, 78% des marocains songent à épargner

2M.ma2M.ma

Près de 78% des Marocains songent sérieusement à épargner et 55% d'entre eux s'affichent confiants quant à l'amélioration de la situation économique. C'est ce qui ressort d'une enquête menée par Imperium, entreprise de média monitoring et d'études de marché, pour essayer de cerner "les perspectives après l’annonce du vaccin Covid-19" .

L'enquête, qui aspire à montrer l'impact de l'annonce du lancement prochain de la campagne de vaccination sur le quotidien des Marocains, confirme d'abord que "le volet personnel est intimement lié au volet financier, fait logique en raison des effets de la crise sanitaire et des mesures restrictives sur l’emploi", indique Imperium dans un communiqué.

Mais avant de se projeter dans le futur, quel a été l'impact de la pandémie sur les finances des ménages? Les résultats de l'enquête s'alignent avec les données livrées précedemment par le HCP.

La Covid-19 a profondément modifié les dépenses de deux personnes sur trois, car 51 % des sondés ont dépensé plus de 75 % de leurs épargnes durant la pandémie, est-il indiqué. L'indice de cogitation à l'épargne est aussi très élevé (78%), ce qui devrait impacter les habitudes de consommation en 2021.

"Les classes socioprofessionnelles C2 et DE sont les plus enclines à épargner davantage dans le futur. En effet, ce sont les deux classes qui ont été les plus touchées par cette pandémie sur le plan financier, social, mais aussi au niveau psychique, comparé aux autres catégories interrogées", peut-on lire sur le document.

Malgré ces données, les ménages gardent confiance en un lendemain économiquement meilleur, et qui adviendrait plus rapidement que prévu. Seulement 12% des sondés pensent que 2021 sera "pire qu’avant", contre 57% qui estiment que "tout aura pris fin d'ici le premier semestre de l'année", indique l'enquête, alors que les plus pessimistes (5%) pensent qu'un retour à la situation normale nécessiterait plus d'une année. 

Plus précisément, les Marocains espèrent que ce changement touchera dans un premier lieu le niveau social (69%) suivi de leur situation financière (56%), et enfin il apportera aussi un changement sur le volet personnel (44%).

Malgré cet espoir, les sondés comptent bien retenir les leçons de la crise sanitaire, car 45 % d’entre eux pensent que la Covid-19 continuera à impacter leur état psychologique même après la vaccination. En effet, 25% des interrogés affirment qu’ils continueront de se conformer aux habitudes comportementales qu’ils ont développé durant la pandémie à savoir : le port du masque, l’éloignement, la distanciation sociale, l’interdiction de se rassembler, conclut l'étude, en rajoutant qu'avec le début imminent de la campagne de vaccination, "le degré d’optimisme de la population interrogée s’accentue de jour en jour, l’indice d’optimisme ayant grimpé de 3 % sur la durée d’une semaine". 

Les contenus liés

Les articles à la une