Plus de résultats
En ce moment
En détail, le plan de Tamek pour améliorer le taux de l'analphabétisme dans les…
Prison

En détail, le plan de Tamek pour améliorer le taux de l'analphabétisme dans les prisons

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

Le délégué général de l'Administration pénitentiaire et de la réinsertion (DGAPR) Mohamed Salah Tamek a appelé, mercredi à Rabat, les acteurs institutionnels à s'investir davantage pour lutter contre l'analphabétisme dans les institutions pénitentiaires.

S'exprimant à l'ouverture d'un séminaire international sous le thème : "Prisons sans analphabétisme", Tamek a indiqué que la lutte contre l'analphabétisme au milieu carcéral est une question primordiale, exhortant les acteurs institutionnels à s’investir davantage en vue d'assurer un avenir meilleur à ces détenus.

Dans ce sens, Tamek a affirmé que la DGAPR est déterminée à développer ce chantier, en collaboration avec les différents partenaires nationaux et internationaux, notamment le ministère des Habous et des affaires islamiques, et ce en encourageant les détenus à participer au programme d'alphabétisation lancé par la DGAPR, dans le cadre de sa stratégie 2016-2020, en fournissant des espaces destinés aux cours d'alphabétisation dans les établissements pénitentiaires et en scellant des partenariats avec tous les secteurs concernés.

À cet égard, un accord de partenariat a été conclu entre la DGAPR, l'Agence nationale de lutte contre l'analphabétisme et la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, visant à élaborer et à mettre en œuvre des programmes d'action dont le but est d'éliminer l'analphabétisme des détenus dans les différents établissements pénitentiaires du Royaume, a-t-il poursuivi.

Cet accord entrera en vigueur cette année à travers la formation de 45 détenus pour assurer l'alphabétisation des autres incarcérés, a annoncé le Délégué général de la DGAPR, notant que cette formation sera menée par des associations de la société civile, actives dans le domaine de lutte contre l'analphabétisme.

Organisé par la DGAPR et l'Agence nationale de lutte contre l'analphabétisme (ANLCA), en collaboration avec la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, avec l'appui du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le bureau multi-pays de l'UNESCO à Rabat, ce séminaire s’assigne pour objectif de débattre autour de plusieurs thématiques, notamment les bonnes pratiques pour la mise en oeuvre d'un programme d'alphabétisation dans le milieu carcéral, les meilleures approches d'apprentissage en mesure de garantir une réinsertion sociale pérenne pour les détenus, ainsi que les modalités de convergence des efforts déployés et des moyens disponibles pour réussir des programmes d'alphabétisation intégrés au profit des détenus.

Il s'inscrit également dans le cadre d'une action de mobilisation de tous les acteurs pouvant renforcer l'appui porté à l'amélioration de l'alphabétisation dans les institutions pénitentiaires.

 

Les contenus liés

Les articles à la une