Plus de résultats
En ce moment
Maroc/e-learning : l’Association "L’Heure Joyeuse"  lance la campagne de solida…
Solidarité

Maroc/e-learning : l’Association "L’Heure Joyeuse" lance la campagne de solidarité «Madrasstna Fdarna»

2M.ma2M.ma
Modifié le

C'est une belle initiative lancée par 3 jeunes bénévoles, travaillant dans le secteur de la communication et l'audiovisuel.  Il a fallu à Imane Aoun, Kenza Rhili et Zineb Chafchaouni Moussaoui près de 4 mois de réflexion pour mener à bien ce projet humanitaire et lever des fonds au profit des enfants scolarisés à  distance. C'est l’Association « L’Heure Joyeuse »  qui porte ce projet. Résultat, une campagne de solidarité baptisée  «Madrasstna Fdarna» a été lancée il y a 3 semaines afin de collecter des fonds destinés à l’achat de tablettes numériques et des recharges internet au profit des élèves issus de familles défavorisées.

« Pour soutenir la collecte de dons, des sportifs marocains de haut niveau, influents sur les plans national et international, sont mobilisés à travers des capsules vidéo. Il s’agit, entre autres, de Mohamed Rabii champion de boxe, Jawad Zairi et Yassine Bounou, footballeurs internationaux», explique l’Association dans un communiqué.

L’objectif de cette campagne vise à collecter suffisamment de fonds pour financer l’achat de 3.000 tablettes numériques et recharges internet qui seront distribuées dans six régions du Royaume, les plus affectées par le décrochage scolaire et la précarité.

L’association « L’Heure Joyeuse »  travaillera main dans la main avec les directions provinciales de l’Education Nationale et les associations locales pour assurer la distribution de ces tablettes dans de bonnes conditions.

« Un suivi sera également assuré pour évaluer l’impact de cette opération sur le taux de décrochage scolaire dans les régions ciblées », indique ledit communiqué.

Pour aider les enfants à se familiariser avec l’environnement numérique, l’Association prévoit de leur assurer des formations en e-learning. 

« Grâce à Madrasstna Fdarna, nous espérons aider à résorber les écarts sociaux entre les élèves et généraliser les cours à distance », conclut la même source.

Les contenus liés

Les articles à la une