Plus de résultats
En ce moment
Double meurtre d'Imlil: la mère de l'une des victimes réclame la peine capitale…
Justice

Double meurtre d'Imlil: la mère de l'une des victimes réclame la peine capitale à l'encontre des assassins

Louisa Vesterager Jespersen (à gauche) et Maren Ueland (à droite). Facebook
2M.ma2M.ma
Modifié le

Une audience du procès du double meurtre d'Imlil s'est tenue ce jeudi 11 juillet. Dans une lettre lue par son avocat devant le tribunal antiterroriste de Salé, la mère de l'une des jeunes scandinaves assassinées réclame la peine capitale à l'encontre des accusés auprès de la justice marocaine. 

Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et son amie Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, ont été tuées fin 2018 alors qu'elles campaient au pied du Mont Toubkal dans le Haut-Atlas. 

Aujourd'hui, alors que se déroulaitune audience du procès, Helle Petersen, la mère de Louisa a appelé les juges marocains à condamner les accusés ayant reconnu le crime à la peine de mort.

"Le plus juste serait de donner à ces bêtes la peine de mort qu’ils méritent, je vous le demande", a déclaré Helle Petersen dans une lettre lue par son avocat devant le tribunal antiterroriste de Salé. Un groupe de 24 hommes soupçonnés d'être liés à ces meurtres et/ou d'appartenir à une cellule terroriste est jugé depuis le 2 mai devant la chambre criminelle de la cour d'appel de Salé. 

"Ma vie a été détruite au moment où deux policiers sont venus à ma porte le 17 décembre pour m’annoncer la mort de ma fille (....) je ne sais pas à quel point elle a souffert", a déploré la mère de Louisa dans son message lu dans un silence total, en présence des accusés. 

Le 27 juin, le procureur avait requis la peine de mort pour les trois suspects principaux, en invoquant la loi du talion contre les "monstres sanguinaires" qui ont détaillé devant le tribunal leur rôle dans la tuerie et leur fidélité à l'EI.

Le cerveau du groupe, Abdessamad Ejjoud, un marchand ambulant de 25 ans, a avoué avoir organisé l'expédition meurtrière avec deux compagnons et diffusé sur les réseaux sociaux des images de la décapitation et d'une déclaration d'allégeance à l'EI. 

Younes Ouaziyad, un menuisier de 27 ans, et Rachid Afatti, 33 ans, qui avait filmé la scène avec son téléphone portable, ont également avoué leur implication dans le crime.

Des peines de prison allant jusqu'à la perpétuité ont été requises contre les 21 autres accusés, poursuivis pour "constitution d'une bande en vue de commettre des actes terroristes".

La plaidoirie concernant Kevin Z., un Hispano-suisse accusé d'avoir apporté une aide logistique aux principaux suspects, est attendue plus tard dans la journée. Le procureur a requis 20 ans de prison contre lui.

 

Les contenus liés

Les articles à la une