Plus de résultats
En ce moment
Des Histoires et des Hommes

Documentaire / "On nous appelait Beurettes" ou l’immigration racontée au féminin, dimanche à 21h40 sur 2M

2m.ma2m.ma

Ce dimanche 1er mars 2020 à 21h40 sur 2M, votre case documentaire «Des Histoires et des Hommes» vous propose «On nous appelait Beurettes» ou l’immigration racontée au féminin. Un portrait de la première génération de femmes d’origine maghrébine nées en France après la guerre d’Algérie, par Bouchera AZZOUZ…

Elles s’appellent Mina, Aourdia, Dalila ou encore Bouchera, la réalisatrice de ce film. Des petites filles dont les parents ont quitté leur pays, l’Algérie ou le Maroc et qui sont nées en France. Des gamines qui poussent dans la joie, à l’école, au centre de loisirs, en colonie de vacances, et que rien ne distingue de leurs camarades «françaises de souche» comme on dit aujourd’hui.
Et puis survient la fin des Trente glorieuses, la crise, le racisme, la drogue, le sentiment d’enfermement dans les cités… Et l’adolescence.


Ni vraiment maghrébines ni assez françaises, le tiraillement s’installe. Leurs parents, redoutant qu’elles s’éloignent des traditions et adoptent le style de vie des jeunes Françaises, multiplient les interdits : pas de maquillage, pas de sorties et surtout pas de garçons. Certaines connaitront les mariages arrangés avec leur lot de coups et d’abus.  D’autres, la rupture.


Raconté à la première personne, Bouchera Azzouz réalise un film rare et retrace l’histoire méconnue de ces femmes qui ont été les premières à affronter la question de la double identité, et, comme femmes, à trouver les chemins de leur émancipation entre les traditions familiales et les préjugés de la société d’accueil…

 

Les contenus liés

Les articles à la une