Plus de résultats
En ce moment
Décès de l’ancien président égyptien Morsi: les premières réactions
décès

Décès de l’ancien président égyptien Morsi: les premières réactions

Les réactions et les hommages n'ont pas tardé à fuser après l'annonce du décès de l’ancien président égyptien Mohamed Morsi à 67 ans, victime d'un malaise pendant sa comparution au tribunal ce lundi 17 juin. De nombreuses organisations et personnalités, notamment politiques, ont rendu hommage, via des publications sur les réseaux sociaux, à celui qui a été le premier président librement élu de l’histoire de l’Egypte. 

Détenu depuis sa destitution en 2013, Mohammed Morsi serait mort d'une crise cardiaque pendant son procès, alors qu'il était auditionné par la Cour.

L'un des premiers à réagir à son décès, le chef d'Etat turc Recep Tayyip Erdogan a souhaité rendre hommage au "martyr" Mohamed Morsi, dont il était l'un des principaux soutiens.

"Que Dieu accorde à notre martyr, notre frère Morsi, sa miséricorde", a-t-il écrit dans un Tweet. 

Pour sa part, l'Ancien Premier ministre turc Ahmet Davutoğlu a déploré la mort de Mohamed Morsi, qu'il a qualifié de "représentant légitime et élu du peuple égyptien". Sa mort serait, selon lui, une disgrâce. 

Lors d'une conférence de presse tenue par le porte-parole du secrétaire général des Nations Unies, Stéphane Dujarric, au siège permanent de l'Organisation internationale à New York, les Nations Unies ont exprimé leurs plus sincères condoléances à la famille de l'ancien président égyptien Mohamed Morsi. 

L'ancien vice-président égyptien et ancien directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique, Mohamed ElBaradei, a également réagi après l'annonce de la mort de Mohammed Morsi, en souhaitant patience et consolation à ses proches. 

Le vice-président du Parti de la justice et du développement (AKP) au pouvoir, Numan Kurtulmuş, a exprimé pour sa part ses "sincères condoléances au peuple égyptien pour le décès de l'ancien président Mohamed Morsi".

L'émir du Qatar cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani a, lui, fait part de "sa profonde tristesse" après la mort "subite" lundi de l'ancien président égyptien Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans dont Doha était l'un des principaux soutiens.

"Nous avons reçu avec une profonde tristesse la nouvelle de la mort subite de l'ancien président Mohamed Morsi. J'adresse mes condoléances fraternelles à sa famille et au peuple égyptien", a écrit l'émir du Qatar sur son compte Twitter.

Plus tôt dans la journée, la télévision égyptienne a annoncé la mort de l'ancien président Mohamed Morsi au cours d'une séance de procès pour une affaire d’espionnage en raison de contacts jugés suspects avec le Hamas palestinien.

Mohamed Morsi purgeait plusieurs peines de prison, dont une de vingt ans pour avoir ordonné le meurtre de manifestants en 2012 et une à la perpétuité pour espionnage au profit du Qatar, avec lequel il aurait partagé des documents confidentiels.

 

Les articles à la une