Plus de résultats
En ce moment
Incendie

Début des opérations de prévention d'incendies forestiers dans le Nord / Reportage

Modifié le

Ce sont les régions du Nord qui sont les plus atteintes par les feux de forêts. Ces incendies sont maîtrisés grâce à la politique de prévention adoptée par le Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification. 

A l’approche de l’été, la menace des feux de forêts devient plus importante. Avec la hausse des températures, les plantes se dessèchent et leurs feuilles constituent un combustible de choix. En cette période de l’année, la moindre étincelle peut déclencher un incendie. Si l’incendie n’est pas pris en charge, le feu commence en enflammant les brindilles et les herbes sèches, puis en attaquant les buissons et les arbres pour finir par ravager une forêt tout entière.

Des simulations de situations d'urgence 

Au Maroc, c’est la région de Tanger-Tétouan- Al Hoceïma qui enregistre le plus grand nombre d’incendies forestiers. En effet, 60% du total des domaines forestiers ravagés se trouvent dans cette région. C’est pour cela que les opérations de prévention sont le plus actives dans l’ensemble de la région dont la forêt de Bni Arouss située à quelques kilomètres de Larache. Au préalable des entraînements sont effectués régulièrement en simulant des situations d’urgence.

« C’est une opération de routine et de prévention. Nous approvisionnons les véhicules d’intervention en eau. Pour renforcer l’action des gardes forestiers saisonniers, nous faisons des rondes de surveillance dans les régions les plus sensibles aux risques d’incendies forrestiers », explique Mohamed El Ouardi, chef adjoint du district forestier Nouader-Bni Arouss.

Renforcement du dispositif de prévention 

Les moyens déployés sont également renforcés.  Environ 50 gardes forestiers saisonniers ont été recrutés pour la région. « Pour faire face aux risques d’incendies nous disposons d’une enveloppe budgétaire de 8 millions de dirhams et ce pour le financement de programmes de prévention », informe Abderrazak Mouhib, directeur provincial des eaux et forêts et de la lutte contre la désertification à Larache. Sont effectués régulièrement pour simuler des situations d’urgence.

Grâce à sa politique de prévention, le Maroc a pu réduire considérablement  et d’année en année, les dégâts occasionnés par les incendies forestiers.

Les contenus liés

Les articles à la une