Plus de résultats
En ce moment
Coronavirus: La France va limiter les déplacements internationaux cet été
Société

Coronavirus: La France va limiter les déplacements internationaux cet été

2M.ma avec Agences2M.ma avec Agences

Le Président Emmanuel Macron a annoncé, mardi 5 mai, que la France va limiter les déplacements internationaux pendant les vacances d'été, précisant qu'une décision serait prise début juin suivant l'évolution de l'épidémie de coronavirus.

"On n'a pas gagné la bataille contre le virus, il est toujours là, on l’a ralenti", a déclaré le chef de l’Etat français sur TF1 et France 2. “On va ouvrir une nouvelle phase et, si on est tous responsables, collectivement, je suis sûr qu’on y arrivera”.

“Je veux donner cette lueur d’espoir”, a-t-il ajouté. Mais, “il est trop tôt pour vous dire si on pourra avoir des vacances. Ce que je peux vous dire, c’est qu’on va limiter les grands déplacements internationaux même pendant les vacances d’été. On restera entre Européens, peut-être en fonction de l’évolution de l’épidémie, il faudra même réduire un peu plus, mais c’est trop tôt pour le dire. On le saura début juin”.

Concernant la reprise des cours qui commencera progressivement avec le début du déconfinement, mais qui suscite les craintes des parents et des syndicats de professeurs, le Président français a affirmé que l’ « on a besoin de faire revenir les enfants à l'école».

«Pour un enfant, rester deux mois à la maison c'est très traumatisant.» «Ce n’est pas le nombre d’écoles qui vont rouvrir qui importe, a encore expliqué M. Macron. « Il faut que ce retour soit progressif. Le 11 mai, ce sera une prérentrée comme il en existe déjà dans la plupart des écoles à la fin de l'été, et le 12 ou le 14 mai, on fera revenir progressivement les enfants», a ajouté le président français dans un entretien avec les deux chaînes de télévision publiques, après avoir visité une école de Poissy, dans les Yvelines.

« Mon objectif, c’est que les enfants qui ont besoin d’école parce qu’ils sont décrocheurs trouvent une classe ouverte", a dit le président français.

Emmanuel Macron a également tenu à rendre hommage aux professeurs, affirmant qu’« on ne mettra jamais les professeurs en danger».

Questionné sur le déconfinement dans les départements «en rouge», le président français a indiqué qu’Conseil de défense aura lieu jeudi où « des décisions seront prises» sur le déconfinement.

«Je ne voudrais pas qu'il y ait un relâchement et que quand on est classé “vert” comme on dit, on se dise “tout redevient à la normale” ce serait faux», a-t-il déclaré. «C'est tout le pays qui est engagé ensemble dans cette phase, c'est la même prudence, le même esprit de responsabilité.», a affirmé le chef de l’Etat français.

Confinée depuis le 17 mars, la France, qui a franchi la barre des 25.000 morts du coronavirus, doit entamer lundi un déconfinement progressif avec prolongation pour deux mois, jusqu'au 24 juillet de l’Etat d’urgence sanitaire.
 

Les contenus liés

Les articles à la une