Plus de résultats
En ce moment
Continentales

Continentales : Les "Coloured", une communauté qui continue de vivre sous l’Apartheid / Reportage

2m.ma2m.ma
Modifié le

En Afrique du Sud, les citoyens continuent à ne pas être considérés tous sur le même pied d’égalité en ce qui concerne les droits. Les « Coloured », populations métisses, continuent de subir la pauvreté et l’exclusion. L’équipe de Continentales a donné la parole à certains d’entre eux.

En Afrique du Sud, la population a commémoré il y a quelques jours  la fin de l’Apartheid. Il y a 25 ans, le pays avait enfin organisé les premières élections présidentielles démocratiques. Le congrès national africain avait pu enfin accéder au pouvoir et les Noirs qui représentent les trois quarts de la population avaient enfin le droit de voter !  

Si le pays a réussi à se défaire de l’Apartheid, il n’a pas pour autant éradiquer le racisme vis-à-vis de certaines communautés. Un quart de siècle de droits et de libertés n’ont pas réussi à changer intégralement les mentalités ni mettre terme aux inégalités. Parmi ces communautés, les « Coloured », une population d’ethnies mélangées.

Ces métis nés d’unions entre Noirs et Blancs et parfois même entre Noirs et Indiens ou Asiatiques continuent de subir de plein fouet le racisme de la part de la majorité noire. Ils sont victimes d’inégalités sociales, d’exclusion économique et parfois même de violences.

Les "Coloured" sont en fait les grands oubliés des programmes de discrimination positive. « Ils nous ont classés, oubliés. Nous n’avons pas d’emploi et nous luttons pour vivre », se plaint Shesney Van Wyk un jeune homme au chômage,  appartenant à la communauté des « Coloured ». Vuyiswa, une jeune femme de la même communauté témoigne également : « Il n y a pas de liberté, nous vivons toujours sous l’Apartheid ».dernière précision, en Afrique du Sud, la pauvreté touchent 64% de Noirs, 41% de Métis contre seulement 1% des Blancs. 

Pour (re)voir l'intégralité de l'édition, cliquez ici

Les contenus liés

Les articles à la une