Plus de résultats
En ce moment
Actes terroristes du 16 mai 2003 : 17 ans après, un plaidoyer pour un Maroc ouv…
National

Actes terroristes du 16 mai 2003 : 17 ans après, un plaidoyer pour un Maroc ouvert et pluriel

archives
2M.ma2M.ma

Depuis 2003, la société Marocaine rend annuellement hommage aux victimes innocentes des actes terroristes du 16 mai, tombées sous le coup de l'extrémisme aveugle. 

La commémoration des martyrs des actes terroristes du 16 mai 2003 au Maroc, partie intégrante de la pandémie de terrorisme qui affecte le monde, survient cette année au cœur d’une autre pandémie dévastant la planète, à savoir celle de la Covid-19, et qui fait chaque jour sont lot de victimes. 

Chaque année, l'Association marocaine pour les victimes du terrorisme a pour coutume de commémorer ce triste anniversaire à travers un certain nombre d’activités visant à préserver la mémoire des victimes du terrorisme, et dénoncer toutes les formes d'extrémisme, de violence, d'intolérance. Ces activités entendent consacrer la fidélité des Marocains à la mémoire des victimes et à diffuser les valeurs de tolérance, de coexistence, de paix, du droit à la différence du respect de la diversité des convictions, des religions et des croyances.

Cependant, le contexte de la distanciation sociale et du confinement, dans le cadre des mesures de protection et de prévention contre la pandémie, impose cette année des contraintes particulières, indique l'Association dans un communiqué. "Il introduit des modifications sur nos formes de commémoration habituelles, en particulier, empêche la tenue de nos rencontres collectives autour de la stèle érigée à la mémoire des victimes, à la place Mohammed V près de la Wilaya de Casablanca", est-il précisé.

C'est ainsi que cette année, un programme spécifique pour la commémoration de la mémoire des victimes a été établit, sur Internet précisément. Des vidéos et des photos seront diffusées sur les réseaux sociaux et les pages de l'Association. "Si la pandémie du terrorisme nous a fait perdre nos chers proches, celle du Covid-19 a coûté la vie à nombre de personnes toutes aussi innocentes", poursuit le communiqué.

Dans son message intitulé "Plaidoyer pour un Maroc ouvert et pluriel sans terrorisme", l'association a tenu à exprimer, à cette occasion et au nom des Marocains, la détermination de tous à triompher des deux pandémies : celui du terrorisme et celui de la Covid-19.  "Les deux fléaux sont voués à l’échec, car l’humanité, à travers nous toutes et tous, ensemble, continue de porter l’attachement humain à la vie et entretient les lueurs de l’espoir", insiste les membres de l'association.

A l'heure où les membres de l'association se recueillent aujourd'hui à la mémoire des victimes du 16 mai 2003, ils expriment leurs sincères condoléances aux familles des victimes de la Covid et appellent "tous les Marocains, femmes et hommes, à préserver et défendre la vie et ses nobles valeurs, pour un monde meilleur libre et pour toutes et tous", conclut le communiqué.

 

Les contenus liés

Les articles à la une