Plus de résultats
En ce moment
CEDEAO : un soutien de plus pour l’adhésion du Maroc
Politique

CEDEAO : un soutien de plus pour l’adhésion du Maroc

MAP
Fatimazahraa Rabbaj avec MAPFatimazahraa Rabbaj avec MAP

Le Cap vert, un des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO),  vient d’affirmer son soutien afin que le Maroc adhère à ladite communauté. C’est d’ailleurs ce qu’a affirmé le ministre cap-verdien des Affaires étrangères Luis Filipe Tavares lors d’une rencontre avec la secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mounia Boucetta.

Lors de cette rencontre, les deux responsables ont évoqué la coopération bilatérale dans les domaines de l'éducation, du sport, de la justice ... Également, le ministre cap-verdien a exprimé le vœu de recevoir SM le Roi Mohammed VI au Cap-Vert.  « Nous allons travailler avec le ministère marocain des Affaires étrangères pour que la visite ait lieu », a fait savoir le ministre cap-verdien.

Pour sa part, la secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale,  a qualifié ses échanges avec le ministre cap-verdien des Affaires étrangères de « très fructueux », notant que ces discussions, marquées par un dialogue ouvert, témoignent de la qualité des relations unissant le Maroc et le Cap-Vert.

Ainsi,  le Cap-Vert est candidat pour présider l'an prochain la CEDEAO, au poste de Commissaire, également il assurera  la présidence de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) . Ladite communauté , a été  crée le 17 juillet 1996  elle compte : l’Angola, le Brésil, le Cap-Vert, la Guinée-Bissau, le Mozambique, le Timor-Oriental et Sao Taomé-et-Principe.   La CPLP est donc en grande majorité composée de pays africains

La demande d’adhésion, le 24 février à la CEDEAO, avait déjà été accueillie favorablement par les principaux partenaires économiques du Royaume du Maroc dans la région, tels que le Nigeria, la Côte d’Ivoire et le Sénégal. « Si le Maroc est admis au sein de la CEDEAO, cela ne pourra que donner un poids économique plus important à la zone », déclarait en avril dernier Adama Koné, le ministre ivoirien des Finances. Le ministre sénégalais chargé du Budget, Birima Mangara, y voit pour sa part « une aubaine pour les deux parties ».

Notons que la CEDEAO est composée de 15 membres qui sont le Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Togo.  Le Maroc est le premier investisseur africain dans le continent africain. Il participe à divers projets majeurs en Afrique de l’ouest : réhabilitation de la lagune de Cocody à Abidjan, ou le projet de gazoduc Maroc-Nigeria, construction de logements sociaux ou encore d’un port de pêche à Dakar.

 

Les contenus liés

Les articles à la une