Plus de résultats
En ce moment
Ce qu’il faut retenir de l’AG de la FRMF (Vidéo)
Football

Ce qu’il faut retenir de l’AG de la FRMF (Vidéo)

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a tenu son assemblée générale, lundi 16 septembre à Skhirat. Les rapports moral et financier au titre de la saison 2018-2019 validés, de nouveaux noms au comité directeur et une opération com' de Fouzi Lekjaâ. Décryptage.

Dans un contexte d'élimination de la CAN 2019, un échec dans les éliminatoires pour les Jeux Olympiques 2020, le retard dans le début du championnat, des clubs qui traînent toujours pour effectuer le passage du statut d'association à celui de la société sportive, une ambiance pas très sereine au sein de la sélection, un contrat pas encore renouvelé entre la fédération et Maroc Télécom... la FRMF a réussi quand même à passer son assemblée générale dans une ambiance détendue. 

Le rendez-vous tant attendu a été l'occasion pour Fouzi Lekjaâ, patron de la FRMF, de s'adresser encore une fois aux présidents des clubs, d'un ton mobilisateur et appelant au soutien pour "remettre le football national sur les rails". Des éléments de langage à travers lesquels le président de la FRMF reconnaît que la discpline la plus suivie et consommée au royaume, se porte mal. 

2019 en chiffres

Dans l'ensemble, la FRMF a dépensé 826.354.118 dirhams.entre le 1er juillet 2018 et le 30 juin 2019 et a engrangé des recettes s'élevant à 826.452.703 dirhams. Dans le détails, quelques 267 millions de dirhams ont été versés par le département de Fouzi Lekjaâ à la Botola Pro, 92 millions de dirhams aux amateurs, 198 millions de dirhams pour les équipes nationales dont 26 millions durant la CAN 2019 et 44 millions de dirhams pour la Direction technique nationale. 

La CAF, terrain de bataille 

Durant son allocution, Fouzi Lekjaâ a insisté sur l'importance d'investir les instances de la Confédération africaine de football (CAF) par les présidents des clubs marocains. "N'attendez pas de la Fédération et de son président de s'intéresser seuls à votre représentativité au niveau international, vous êtes membres de plusieurs commissions et vous devez accomplir vos rôles et défendre les intérêts du football marocain", a signalé le patron de la FRMF.

Par ailleurs, Lekjaâ a appelé les présidents des clubs a combattre la corruption qui "persiste et s'accentue" au sein de la CAF, avant de rajouter, "Que les choses soient claires pour tout le monde, sans le travail collectif, vous serez souvent victimes de l'injustice, comme ce fut le cas pour le Wydad, le foot marocain sera livré à l'autoritarisme de certaines forces provocatrices dans les couloirs de la CAF". Le deuxième vice-président de la CAF a promis de dévoiler les détails de ce qui se passe au sein des instances de la CAF au "moment favorable". 

Du sang neuf

Après les départs de Nawal Moutawakill, Mohamed Addal et Abdelhamid Souiri du comité directeur de la FRMF, Fouzi Lekjaâ a actualisé sa liste en y rajoutant le président de l'Ittihad Tanger, Abdelhamid Aberchane, Nizar Sektani, président de l'OC Khouribga, Mohamed Houar, patron de la Mouloudia Oujda et Hakim Doumou, ancien président du KAC. Attendu dans la nouvelle liste de Lekjaâ, le président du Raja Casablanca, Jawad Ziyat est finalement resté en dehors des instances de la Fédération. 

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une