Plus de résultats
En ce moment
Ce Marocain s’est lancé le défi fou de courir de Casablanca à Laâyoune
Sports

Ce Marocain s’est lancé le défi fou de courir de Casablanca à Laâyoune

Le nouveau challenge du sportif Tarik El Mlih risque de vous donner le tournis : Il s’est fixé comme but de courir de Casablanca à Laâyoune en dix jours. Le sportif de 41 ans compte parcourir pas moins de 100 kilomètres par jour durant cette nouvelle aventure.

C’est une première au Maroc que compte entamer ce marathonien de haut niveau. Sur son profil LinkedIn, Tarik El Mlih a détaillé le plan de sa nouvelle aventure. « La traversée du Maroc à la seule force humaine et sans interruption par Tarik El Mlih, une première africaine et marocaine et l’un des plus grands exploits sportifs et humains de cette année 2017 », indique-t-il.

Tarik El Mlih promet de ne pas avoir recours à un moteur ou à un vélo pour chaque ultra-marathon qu’il entame. Son voyage à pieds sera donc scindé en 10 ultra-marathons de 100 kilomètres chaque jour pendant les dix jours de l’aventure.

Et les chiffres de cette aventure, devant être entamée fin septembre 2017, ont de quoi impressionner : Tarik El Mlih effectuera pas moins de 2 millions de foulées pendant son challenge. Pour prouver qu’il est resté fidèle au principe de base de ce voyage, il emportera avec lui deux caméras pour filmer l’essentiel de son aventure.


En attendant, cet ultra-marathonien s’entraine quotidiennement. « Ce défi implique une préparation physique intense en amont : assouplissement, musculation, 150km/semaine de course à pied », détaille-t-il sur LinkedIn. Et les préparatifs se font également sur le plan psychologique, puisqu’une « préparation mentale est indispensable afin d’appréhender les parties de grandes solitude, de stress et de peur qui ne manqueront pas ».

Et si Tarik El Mlih est un sportif de haut niveau, il emporte également dans son sac des valeurs humaines. « C’est inévitablement partager des valeurs fondamentales d’amitié, de tolérance et de partage. C’est aussi témoigner de la nécessité de signaler l’unicité du Maroc du sud au nord », écrit-il. Tarik El Mlih court également pour son père, décédé d’une leucémie à l’âge de 51 ans, et pour tous les patients atteints de cette maladie, « afin de les encourager à faire face à la maladie ».

Ce père de trois enfants n’en est pas à son premier coup d’essaie. Installé à Casablanca, il est coach sport et bien-être et se spécialise dans les courses de grande distance. Il a récemment remporté la course internationale Tizi’n Trail face à 150 concurrents issus de neuf pays.

Les contenus liés

Les articles à la une