Plus de résultats
En ce moment
BTP : les indicateurs en berne, un plan de relance post-pandémie en cours d'éla…
Economie

BTP : les indicateurs en berne, un plan de relance post-pandémie en cours d'élaboration

2M.ma2M.ma

La ministre de l'Aménagement du Territoire National, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la Ville, Nouzha Bouchareb, a tenu, le 2 avril 2020, une visioconférence avec les présidents de fédérations du bâtiment et de l'immobilier, et ce pour dresser un état des lieux du secteur, développer des pistes d'action prioritaires pour la continuité de son activité et élaborer un plan de relance post-pandémie. 

Cette réunion, à la quelle ont participé les présidents de la Fédération Nationale du Bâtiment et Travaux Publics (FNBTP), la Fédération Marocaine des Matériaux de construction (FMC) et la Fédération Marocaine du Conseil et de l'Ingénierie (FMCI), a permis aux professionnels de soulever plusieurs constats relatifs aux défis imposés par cette crise sanitaire majeure.

Chantiers à l'arrêt, absence de commandes sur les matériaux de construction 

Les présidents des fédérations précitées ont fait part de la décélération du rythme de réalisation des projets (des chantiers tournent entre 20% à 80%), de l'arrêt de plusieurs chantiers sur ordre des maîtres d'ouvrage, une baisse de l'activité des producteurs des matériaux de construction par manque de commande, ou encore une pression sur la trésorerie due à la faiblesse des recettes et l'accumulation des impayés.

Pour ce qui de l'adhésion aux mesures préventives, plusieurs structures ont adopté le télétravail, surtout dans le domaine du Conseil et de l'ingénieurie (60 à 70% des grandes structures). Il n'en reste pas moins que le travail à distance n'est pas adapté à la nature de certains métiers du secteur, ont relevé les professionnels.

Les trois fédérations ont également réitéré leur mobilisation et leur engagement pour contribuer à l'effort collectif de lutte contre cette pandémie, et qui a été couronné par la publication de la Déclaration de solidarité nationale du secteur du bâtiment et de l'immobilier face à la pandémie du Covid-19, qui a été signée par l'ensemble des intervenants du secteur.

Ainsi, et en étroite collaboration avec le ministère et les divers acteurs et intervenants de l'acte de bâtir, des cellules de veille ont été mises en place par les trois fédérations. Elles ont pour but d'entreprendre des mesures urgentes pour préserver le maximum d'emplois et maintenir la continuité de l'activité du secteur, tout en assurant des dispositifs sanitaires adéquats pour la protection des travailleurs contre tout risque de contamination. A ce titre, il a été précisé que le challenge actuel est de réussir le maintien de l'activité des entreprises du BTP ainsi que celle de l'industrie des matériaux de construction

Pandémie, le jour d'après  

A cette occasion, les trois Fédérations se sont engagées à contribuer activement à la réflexion initiée par le ministère concernant les mesures urgentes et les options stratégiques à mettre en place à court et moyen termes afin de garantir une relance. A ce titre, plusieurs recommandations ont été émises par les trois fédérations afin de les intégrer dans le plan de relance. Il s'agit de:

- Relancer rapidement la commande publique. 

- Protéger la production locale face aux importations massives.

- Donner plus de visibilité à l’amont (lancement des études de planification, conception - ingénierie…).

- Favoriser la préférence nationale, notamment dans les marchés publics.

- Faciliter le démarrage des chantiers en octroyant des avances aux entreprises (de 10 à 15%) contre la remise d'une caution.

- Accélérer les délais de paiement et enfin appuyer les entreprises, y compris les grandes, pour obtenir des lignes de crédits bancaires supplémentaires pour alléger leur trésorerie.

- Mettre en place de mécanismes pour soutenir le tissu entrepreneurial et industriel national permettant d'avoir une autonomie d'exécution des chantiers BTP

- Relancer l'écosystème construction et logement.

- Elaborer des stratégies de construction régionales.

- Appuyer la R&D pour développer des solutions nationales locales innovantes concrétisées par des opérations pilotes, à même non seulement d'atténuer les impacts de cette crise mais également de contribuer à une revue stratégique amorçant l’avènement d’un nouveau modèle socio-économique.

Au terme de cette conférence, Mme Bouchareb a demandé aux trois fédérations une remontée régulière des informations relatives à leurs activités afin de permettre d'assurer une veille globale du secteur et d'anticiper sur les solutions à mettre en place.

Les contenus liés

Les articles à la une