Plus de résultats
En ce moment
Bourita: Le Maroc ambitionne de hisser sa relation avec le Brésil au diapason d…
Diplomatie

Bourita: Le Maroc ambitionne de hisser sa relation avec le Brésil au diapason des potentialités du 21ème siècle

2M.ma2M.ma

Le Maroc a pour ambition de hisser sa relation avec le Brésil au diapason des atouts et potentialités du 21ème siècle, a assuré le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, dans un entretien accordé au quotidien "Correio Braziliense", à l’occasion de sa visite officielle jeudi au Brésil.
A cette occasion,  le diplomate marocain a passé en revue différents aspects de la coopération entre Rabat et Brasilia, en faisant part de la volonté du Royaume de diversifier ses partenariats internationaux et de renforcer l'ouverture aux régions géopolitiques émergentes, telles que l'Amérique latine. 

"La profondeur historique et la qualité des relations nous prédisposent à concevoir un partenariat encore plus ambitieux et adapté aux opportunités et aux exigences du 21ème siècle", a affirmé M. Bourita, dont la visite au Brésil s’inscrit dans le cadre de "la vision de SM le Roi pour une diversification des partenariats et le renforcement de l’ouverture sur les espaces géopolitiques, dont l’Amérique latine constitue un acteur majeur".

Le ministre a également mis en relief la satisfaction du Royaume quant au niveau atteint dans sa relation avec le Brésil, ainsi que son "ambition légitime pour l’évolution de ces relations".

"Le Maroc a consolidé ses relations avec ses partenaires historiques (Etats-Unis, France, Espagne, notamment), il a aussi développé des partenariats privilégiés notamment avec les BRICS, à travers les Visites Royales en Chine, en Russie et en Inde (...) Le Maroc a pour ambition d'édifier ses relations avec le Brésil au même niveau", a-t-il confié au journal de référence et l’un des plus gros tirages du pays.

Au volet bilatéral, M. Bourita a rappelé que la visite de SM le Roi Mohammed VI au Brésil en 2004, a donné une impulsion forte aux relations "sereines, constantes et solides" qui lient les deux pays depuis près de 197 ans.

"Les faits sont là pour le confirmer", s’est réjoui le ministre, en voulant pour exemples l’évolution du tourisme, l’enrichissement du cadre juridique, où encore l’engouement suscité par la culture marocaine auprès des acteurs culturels. 

Selon lui, l’ambition du Maroc est encore plus grande, en ce sens que les rapports bilatéraux sont appelés à évoluer vers "un partenariat concret, adapté au 21ème siècle". 

"Nous devons mettre à niveau notre agenda, adapter nos instruments et actualiser nos outils. C’est l’objectif de cette visite", a poursuivi M. Bourita.

Interrogé sur l’ouverture du Maroc sur les religions dans un contexte mondial de "rejet de l'autre et de vulnérabilité de la coexistence", le ministre a indiqué que loin d’être un phénomène de mode, l'islam, le christianisme et le judaïsme ont toujours cohabité dans la paix et l'harmonie totales et ce depuis des siècles.

"La +Commanderie des Croyants+ est le garant de cette exception marocaine", a précisé M. Bourita, en allusion au rôle de SM le Roi Mohammed VI en tant que protecteur du libre exercice des cultes des 3 religions monothéistes.

Selon lui, la récente visite du Pape François au Maroc était, en fait, "un témoignage et une reconnaissance de cette spécificité".

Au volet de la migration, M. Bourita a donné un aperçu de la politique migratoire lancée par SM le Roi Mohammed VI, laquelle a permis la régularisation de près de 60.000 migrants.

M. Bourita a effectué, jeudi, une visite officielle au Brésil marquée par une série de rencontres avec de hauts responsables brésiliens et la signature d’une série d’accords visant le renforcement de la coopération tous azimuts entre les deux pays.

Les contenus liés

Les articles à la une