Plus de résultats
En ce moment
Bank Al-Maghrib: Accroissement de 4,9% des prêts aux ménages en octobre 2019
Economie

Bank Al-Maghrib: Accroissement de 4,9% des prêts aux ménages en octobre 2019

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP
Modifié le

Le crédit bancaire progresse à un bon rythme. Selon la dernière livraison d'indicateurs clés des statistiques monétaires révélés par Bank Al-Maghrib (BAM), le rythme de croissance du crédit bancaire au secteur non financier s'est accéléré, en glissement annuel, de 4% à 4,8% lors du mois d'octobre 2019.

La ventilation du crédit bancaire par objet économique fait ressortir une accélération de la progression des facilités de trésorerie de 6,6% à 9,9%, des prêts à l'équipement de 3,2% à 3,6% et des crédits à la consommation de 4,2% à 4,6%, et ce pour la même période précitée.

Quant aux concours à l’habitat, ils ont augmenté de 4,5% et les prêts à la promotion immobilière ont baissé de 1,9%, soit des rythmes stables d’un mois à l’autre, ajoute la Banque centrale.

Par secteur institutionnel, l’évolution du crédit au secteur non financier résulte d’une hausse en octobre de 5,4% après 4,3% des concours au secteur privé et plus particulièrement de l’accélération de 4,2% à 5,8% de la croissance des crédits aux sociétés non financières privées.

De même, les prêts aux ménages se sont accrus de 4,9% après 4,5%, alors qu'à l’inverse, les crédits aux sociétés non financières publiques ont vu leur baisse s’accentuer de 5,6% à 5,9%.

En glissement mensuel, le crédit bancaire au secteur non financier s'est accru de 0,1%. Les prêts à l’équipement et ceux à l’habitat se sont accrus de 0,4%, alors que les facilités de trésorerie ont accusé une baisse de 0,8%

Décélération à 3,4% de la croissance de la masse monétaire 

Pour sa part, le rythme de croissance annuelle de l’agrégat M3 a décéléré, passant de 4,2% en octobre 2019 à 3,4% pour s'établir à 1.344 milliards de dirhams (MMDH), toujours selon la note de Bank Al-Maghrib.

Cette évolution reflète essentiellement une accentuation de la baisse des comptes à terme de 1,6% à 6,7% et un accroissement de 5,9% après 3,8% des dépôts à vue auprès des banques et de 7,3% après 6,4% de la circulation fiduciaire, explique la banque centrale.

Pour sa part, le taux d’accroissement des placements à vue est resté, quant à lui, quasiment inchangé à 4,1%, fait savoir la Banque centrale.

En revanche, la progression des créances nettes sur l’Administration Centrale est revenue de 9,7% à 6,5% et celle des réserves internationales nettes de 3,8% à 3,2%.

En glissement mensuel, l’agrégat M3 a progressé de 0,1% en octobre, recouvrant notamment des hausses de 1,1% des comptes à terme et de 0,3% des dépôts à vue auprès des banques ainsi qu'une baisse de 0,4% de la circulation fiduciaire.

Les contenus liés

Les articles à la une