Plus de résultats
En ce moment
Autoroutes du Maroc : Un chiffre d'affaires net de 3,1 milliards de dirhams en …
infrastructures

Autoroutes du Maroc : Un chiffre d'affaires net de 3,1 milliards de dirhams en 2018

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

Autoroutes du Maroc (ADM), société en charge de la gestion du réseau autoroutier national, a réalisé un chiffre d'affaires net de 3,1 milliards de dhs (MMDH) en 2018, indique-t-on dans la synthèse de ses comptes de l'année 2018. Ce résultat marque ainsi une augmentation de 5.3% par rapport à celui réalisé en 2017.

La société a précisé que, pour le compte de l'année 2018, son résultat net s'est révélé positif de 104 millions de dhs (MDH), contre un résultat net de 44.8 MDH en 2017. Cette croissance est principalement due à l'augmentation du chiffre d'affaires "péage" de 5.7%, exclusivement liée au trafic et à la diminution du chiffre d'affaires hors péage de -1.5% par rapport à 2017.

En dehors de ces deux effets, les recettes hors péage augmentent de 18 MDH, soit une évolution de 11.8%, dont les produits de services sous-concédés (13 MDH), et les ventes des Pass JAWAZ (+5 MDH).

De plus, ADM indique que suite aux campagnes commerciales et publicitaires lancées depuis le début de l'année concernée, le nombre de Pass Jawaz a atteint le chiffre de 405.816 à fin décembre 2018, contre 197.681 à fin décembre 2017, soit une performance de +105%.

Pour sa part, l'excédent brut d'exploitation (EBE) est également passé de 1.935,6 MDH à fin décembre 2017 à 2.277,7 MDH à fin décembre 2018, soit une augmentation de 17.7%. Cette amélioration est expliquée par la baisse importante des grosses réparations par rapport à 2017, à cause des conditions météorologiques défavorables (-254 MDH), atténuée en partie par la hausse des charges courantes d'exploitation (hors GR, MS et dotations) de 13.6% pour atteindre 395 MDH, contre 348 MDH en 2017.

Le résultat d'exploitation s'affiche à 1.663 MDH, soit une augmentation de +442 MDH par rapport à 2017 (+36.2%), principalement expliquée par la hausse du chiffre d'affaires et le niveau élevé du litige des travaux clients (100 MDH), provisionné en 2015 au niveau du résultat non courant, et reclassé en 2017 du résultat non courant vers les dotations d'exploitation.

Concernant le résultat financier de l'année 2018, il a atteint -1.564 MDH, contre -1.275 MDH en 2017, soit une dégradation de 289 MDH liée principalement au risque de change, est-il expliqué.

Les contenus liés

Les articles à la une