Plus de résultats
En ce moment
Aurélie et Nabil, les deux pionniers du premier festival international de yoga
Sports

Aurélie et Nabil, les deux pionniers du premier festival international de yoga

Modifié le

En pleine préparation de ce qui sera l’un des festivals les plus attendus pour les adeptes de yoga, Aurélie et Nabil règlent encore les détails de l’organisation. En effet, l’EPIC Yoga Festival prévu au mois de juin 2019 se veut à la fois humanitaire mais aussi à dimension africaine visant ainsi le développement du continent. Le couple à l’origine de cette idée a accepté de répondre aux questions de 2m.ma.

Durant trois jours, avec le partenariat officiel du Museum of African Contemporary Art AL Maaden (MACAAL), cette manifestation réunira les festivaliers autour de 5 master classes baptisées Yoga Fusion (classes mulitsensorielles  à 500 personnes avec musique live, dj, vidéo et autres en fonction de chaque classe). Ces master classes, guidées par des professeurs Africains et internationaux, seront accompagnées par des musiciens africains, des dj et des performances en tous genres. L’occasion pour les organisateurs de présenter deux projets phares : Yoga Africa Project et Project Soar qui recevront 10% des profits issus des ventes de billets. 

Enfin, les festivaliers pourront profiter d’une conférence de deux heures sur le développement en Afrique et comment utiliser le yoga pour faciliter ce développement. Les master classes auront lieu au palais des Congrès de Marrakech et dans le golf Ryads Al Maaden. Ceci à l’initiative de Nabil et Aurélie Scally, pionniers en la matière et dirigeants de Om Yoga. En effet, à travers Om Yoga, le couple a su créer un studio qui leur ressemble, où le partage, la tolérance et l’amour sont les valeurs maîtresses.

Pour Aurélie, « c’est un projet très stimulant dont nous sommes fiers. EPIC Yoga Festival (www.epicyogafestival.com), organisé par Om Yoga Maroc (www.omyoga.ma) et BookingYoga.com (www.bookingyoga.com), se déroulera du 21 au 23 Juin 2019 à Marrakech ». Une grande première au Maroc mais aussi au niveau international dont l’objectif est de transporter les festivaliers à travers un voyage multisensoriel exceptionnel.

Le yoga, c’est tendance !

Pour son époux, cette aventure sera l’occasion « d’exposer au monde entier notre fierté de la culture Africaine. Le yoga mais aussi la culture et le divertissement sont des vecteurs idéaux pour unir les populations dans une démarche solidaire et bienfaitrice. » Et cette passion pour le yoga, ils l’ont découverte ensemble au point de construire leur petit projet : les studios Om Yoga à Casablanca et Marrakech. « Nabil a découvert le yoga il y a 20 ans au Canada. C’est lui qui m’a fait découvrir cette pratique à laquelle j’ai aussitôt adhéré. Ensemble nous avons décidé de vivre à 100% cette passion commune et d’ouvrir les studios Om Yoga. » Parents de trois enfants, ils les ont aussi convertis à la discipline.

 

Du côté de Nabil Scally, il témoigne que cette pratique reste exceptionnelle à ses yeux : « elle favorise l’expansion de l'être et facilite la connexion entre le corps le mental et l’esprit. Grâce au yoga, de nombreux individus développent la souplesse du corps et de l’esprit ainsi que leur confiance en eux et vivent des expériences transformatrices ». D’ailleurs c’est dans ce sens qu’ils ont mis un point d’honneur à lettre en avant la dimension solidaire dans ce projet de festival innovant et inédit.

« La motivation derrière la création de ce festival est de créer un mouvement de solidarité autour développement et de la culture africaine. Nous envisageons ce week end exceptionnel du 21 au 23 juin comme le lancement d’un mouvement solidaire mondial : EPIC Yoga Tour, qui prévoit déjà des dates pour fin 2019 dans les grandes capitales du monde », évoque avec fierté Aurélie Scally.

Une aventure qui tombe à point nommé pour ce couple qui estime que la discipline est très en vogue ces dernières années. « Le yoga est réellement de plus en plus pratiqué au Maroc. Il y a 10 ans, au début de nos studios, les marocains connaissaient peu ou mal le yoga. Aujourd’hui, il est clair que c’est une activité qui attire de plus en plus de monde, allant des sportifs aux amateurs de calme, tous les âges réunis. C’est une discipline accessible à tous ! »

Marrakech, une évidence !

Plus d’une décennie que les ces deux-là rythment leur vie aux gestes et au calme qu’offre le yoga, mais aussi les dimensions d’épanouissement qu’il suggère. « Nous sommes tous deux très épanouis et notre bonheur réside dans les transformations auxquelles nous avons la chance d’assister et parfois de déclencher grâce à notre expérience de professeurs de yoga. Pouvoir partager cela ensemble n’a pas de prix », explique cette passionnée.

L’idée du festival est née à la fois de cette passion qui fait partie de leur quotidienne, « nous nous sommes imaginés des événements fédérateurs rassemblant des centaines de personnes autour de classes fusion intégrant yoga, méditation, musique et performances africaines. Nous avions envie de donner voix à l’Afrique, à ses artistes et musiciens hors pairs. » Et l’homme d’ajouter : « nous voulions aussi représenter des projets qui se battent pour le développement de ce continent et qui nous inspirent par leurs impacts directs sur la jeunesse Africaine. »

 

Un tandem qui se complète dans tous les sens du terme, l’un ne va pas sans l’autre dans ce duo : « Travailler ensemble nous permet d’être constamment en réflexion ou en processus créatif. L’un apporte ses idées à l’autre, puis celle-ci évolue se transforme, se réinvente… ». Ils n’ont pas de modèle et sont chacun l’un pour l’autre une source d’inspiration. Pour Aurélie, « c’est surtout le dynamisme de nos vies actives, nos relations proches avec des artistes les discussions avec les gens formidables qui nous entourent, notre fille et notre équipe éclectique et internationale, qui nous apporte soutien, idées et nourrissent notre créativité. »

Un lien très attaché au Maroc et notamment pour Marrakech, une ville pour laquelle le choix s’est porté quant à la tenue du festival : « la culture marocaine y est très forte et pour cette raison,  le choix de Marrakech pour EPIC Yoga Festival était une évidence », concluent Nabil.

Les contenus liés

Les articles à la une