Plus de résultats
En ce moment
Appui et de financement des entreprises: Jouahri présente les mécanismes de la …
Activités Royales

Appui et de financement des entreprises: Jouahri présente les mécanismes de la mise en oeuvre du programme

DR Archives
2M.ma2M.ma

Intervenant à l'occasion de la cérémonie de présentation du programme intégré d'appui et de financement des entreprises et de signature des conventions y afférentes, ce lundi 27 janvier au Palais royal à Rabat, le Wali de Bank Al-Maghrib, Abdelatif Jouahri, a énuméré les mécanismes de la mise en oeuvre de ce chantier intinié par SM le Roi. 

Abdelatif Jouahri a fait observer que la Banque Centrale a, dans le cadre de la mise en oeuvre, globale et intégrale, des Hautes Orientations Royales contenues dans le Discours royal à l'occasion de l’ouverture de la session parlementaire d’automne de l’année 2019, adopté un ensemble de mesures, notamment la mise en place d’un mécanisme de refinancement illimité de la part de Bank Al-Maghrib de tous les crédits bancaires accordés aux catégories évoquées par le Souverain dans ce discours, qu’ils s’agissent de crédits de fonctionnement ou d’investissement.

Ce mécanisme de refinancement bénéficiera également aux financements adressés au secteur agricole et aux projets réalisés en milieu rural, a précisé Jouahri, notant que ce mécanisme vient s’ajouter au programme spécial mis en place en 2012 par Bank Al-Maghrib et relatif au refinancement direct des crédits bancaires accordés aux très petites, petites et moyennes entreprises.

Il s’agit aussi de l’application d’un taux d'intérêt préférentiel de 1.25 pc dans le cadre du mécanisme de refinancement des banques des catégories cibles, soit 100 points de moins que le taux directeur de Bank Al-Maghrib et la réduction des exigences en fonds propres dans le cadre des règles de précaution appliquées aux banques en ce qui concerne les crédits qu’elles accordent à ces catégories, a-t-il dit.

Jouahri a aussi indiqué que Bank Al-Maghrib avait procédé, en collaboration avec le ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration et le GPBM, à l’élaboration d’un modèle des rapports détaillés qui seront soumis par les banques et qui permettront de suivre, de façon précise, les indicateurs relatifs aux différentes catégories de crédits, leur répartition géographique et sectorielle et, le cas échéant, les raisons de refus des crédits.

Jouahri a, en outre, fait observer que le succès de ce programme est la responsabilité de tous les acteurs concernés, notamment le secteur bancaire, les établissements publics et particulièrement des citoyens bénéficiaires qui doivent s’engager d’une façon positive dans ce programme et veiller à honorer leurs engagements.

Les contenus liés

Les articles à la une