Plus de résultats
En ce moment
Apple va diversifier ses services
Hightech

Apple va diversifier ses services

2M.ma2M.ma

La firme à la pomme a revu à la baisse ses prévisions de résultats. Un coup dur qui la mène aujourd’hui à penser à de nouvelles stratégies pour contrer le phénomène. Et pour cause, lors du CES de Las Vegas cette semaine la société semble même mettre fin à sa stratégie isolationniste. Il fut un temps où - malgré quelques exceptions – il fallait obligatoirement un appareil Apple pour utiliser un service Apple, explique le 20 minutes.

Chose révolue aujourd’hui pour l’entreprise qui à cette occasion a annoncé attaquer sur tous les fronts iTunes et HomeKit à des téléviseurs, des enceintes et à divers périphériques de la maison connectée. Et ceci avec une douzaine de partenariats annoncés pour intégrer AirPlay. Un choix de diversification dans les services primordial après avoir prévu une baisse des ventes d’iPhone.

Plusieurs partenariats ont de ce fait été annoncés lors du CES. Ainsi, le communiqué de Samsung contient même une déclaration enthousiaste d’Eddie Cue, le vice-président d’Apple en charge des services : « Nous sommes impatients de proposer les expériences iTunes et Airplay 2 à davantage d’utilisateurs dans le monde grâce aux smart TV de Samsung, afin que les utilisateurs d’iPhone, iPad et Mac aient un autre moyen de profiter de leurs contenus préférés sur le plus grand écran de la maison ».

Un service de streaming pour bientôt ?

Le service AirPlay2 permet d’envoyer le contenu d’un iPhone ou iPad vers un autre appareil. Un service qui a également été intégré à des téléviseurs de marque LG, Sony et Vizio. En revanche, l’app iTunes, pour l’instant exclusive à Samsung, permet d’accéder directement au catalogue vidéo d’Apple, et ceci sans avoir besoin d’un boîtier Apple TV. Si Apple veut concurrencer Netflix et Amazon, la société aura besoin d’être présente sur tous les écrans, rapporte la même source.

Cela dit cette politique n’est pas totalement inédite. Pour l’iPod, Apple avait déjà lancé une version Windows d’iTunes dès 2003. Pareil pour Apple Music, avec une app Android sortie tout juste quelques mois après le lancement. On retrouve également son service musical sur les enceintes Echo d’Amazon et de Sonos. 

« Il semble bien qu’Apple passe à une stratégie d’ouverture », confirme Thomas Husson, analyste chez Forrester. « Cela dit, l’entreprise va sans doute conserver des contenus exclusifs à son écosystème premium, mais le changement de stratégie vers les services nécessite davantage d’ouverture, surtout pour l’entertainment ».

D’autres ont prouvé qu’un changement radical de stratégie pouvait porter ses fruits. Sous la houlette de Satya Nadella, Microsoft a arrêté de s’acharner sur Windows Phone. A la place, le géant endormi a tout misé sur le Cloud, et sorti ses logiciels (Office, Skype, Outlook, Cortana) sur les plateformes mobiles concurrentes. Résultat ? Fin novembre, la capitalisation boursière de Microsoft a dépassé celle d’Apple.

Les contenus liés

Les articles à la une