Plus de résultats
En ce moment
Amzazi: Près de 10 millions élèves, étudiants et stagiaires inscrits au titre d…
Enseignement

Amzazi: Près de 10 millions élèves, étudiants et stagiaires inscrits au titre de l'année scolaire 2019-2020

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

Le nombre total des élèves, étudiants et stagiaires inscrits au titre de l'année scolaire 2019-2020 a atteint 9.898.000 , a indiqué, vendredi à Rabat, le ministre l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saïd Amzazi.

Cet effectif est réparti entre 8 millions 208 mille élèves, dont 86% de l’enseignement public, et plus de 680.000 stagiaires de la formation professionnelle, dont 311.000 nouveaux stagiaires avec un taux de croissance de 5,3%, et environ 1 million 10 mille étudiants, dont 49% sont des filles, a précisé M. Amzazi lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation des nouveautés de la rentrée scolaire, universitaire et de la formation professionnelle 2019-2020.

Lors de cette conférence à laquelle ont assisté le secrétaire d’État, chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Khalid Samadi, le secrétaire d’État chargé de la Formation professionnelle, Mohamed Gherras, le ministre a souligné que le nombre total des étudiants a connu une croissance de 5,1% par rapport à l’année précédente, tandis que le nombre total des nouveaux étudiants a atteint 282.000 pour cette année avec un taux de croissance de 10,5% par rapport à l’année précédente.

En outre, dans le cadre de la mise en œuvre du programme national de la généralisation et le développement de l’enseignement préscolaire, le nombre des inscrits a augmenté pour atteindre 820.000 élèves, répartis entre 192.400 inscrits dans le préscolaire public, 199.500 dans le privé et 437.600 dans le préscolaire traditionnel, avec environ 73.000 nouveaux élèves dans le préscolaire public, a-t-il poursuivi.

De même, le responsable gouvernemental a fait savoir que 6.000 classes supplémentaires seront ouvertes cette année, avec l’appui des partenaires du ministère et 20.000 éducatrices et éducateurs vont bénéficier de la formation, précisant qu’il est prévu que le taux de scolarisation dans l’enseignement préscolaire atteigne 59% pour l’année 2019-2020.

Dans cette lignée, M. Amzazi a noté que son département a mobilisé 11.228 établissements scolaires pour assurer l’accueil des élèves, dont 133 nouveaux établissements y compris 9 écoles communautaires opérationnelles à cette rentrée et 20 écoles supplémentaires qui seront ouvertes au cours de cette année scolaire.

Il n’a pas manqué, à cette occasion, de souligner que son département a également mobilisé 692 établissements publics de la formation professionnelle, dont 377 établissements de l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), dont 12 nouveaux établissements. Par ailleurs, le ministère a réhabilité environ 1.852 établissements scolaires et a remplacé 1572 de salles de classe en préfabriqué, a-t-il ajouté.

Pour ce qui de l’enseignement supérieur, les étudiants ont été accueillis dans 219 établissements universitaires publics, dont 17 nouveaux établissement, a-t-il indiqué, soulignant, dans ce sens, que sur le plan des ressources humaines, 263.335 enseignants ont été mobilisés au niveau l’enseignement scolaire, dont 15.000 nouveaux enseignants, 20.829 enseignants au niveau de l’enseignement supérieur et 21.380 formateurs au niveau de la formation professionnelle.

En outre, le ministre a affirmé que toutes les mesures ont été prises pour assurer le bon démarrage de l’année scolaire, universitaire et de la formation professionnelle dans les meilleures conditions, à travers le renforcement des programmes de l’appui social au profit des élèves des étudiants et les stagiaires, dont le nombre a enregistré plus de 4 millions et 463 mille élèves bénéficiaires de l’initiative Royale "Un million de cartable", dont 46% sont des filles, et plus d’un million 596.000 bénéficiaires d’un cartable complet contenant tous les manuels et fournitures scolaires, avec une enveloppe globale de 484 millions de dirhams.

Il a aussi fait observer qu'il a été procédé à l’ouverture de 12 nouveaux internats, indiquant qu’environ un million 570 mille bénéficieront des cantines scolaires et des internats, dont 50% sont des filles.

Le nombre des bénéficiaires du transport scolaire a connu également une augmentation de 14% par rapport à l’année précédente enregistrant 308.281 bénéficiaires dont 48% sont des filles, a-t-il avancé.

De plus, cette année, le nombre des bénéficiaires du programme "Tayssir" d’appui financier conditionnel enregistre une nette augmentation pour atteindre 2.440.000 bénéficiaires dont 1.146.800 filles, grâce à son élargissement géographique, en adoptant un ciblage basé sur le Régime d'assistance médicale (RAMED) dans la sélection des familles éligibles couvrant ainsi toutes les communes rurales pour le cycle primaire et toutes les communes rurales et urbaines pour le cycle collégial.

M. Amzazi a également rappelé que le secteur de la formation professionnelle a bénéficié de 132 internats accueillant 19.000 stagiaires, dont quatre nouveaux internats, tandis que le nombre des stagiaires boursiers a atteint 70.000 contre 35.000 l’année dernière, ajoutant que 382.000 boursiers bénéficiant au niveau de l’enseignement supérieur.

Le nombre des cités universitaires et des internats a atteint 32 et le nombre des résidences étudiantes est de 32, a-t-il poursuivi, notant qu’environ 79.400 étudiants y bénéficient dans 61 % des filles. Plus de 15 millions de repas seront distribués cette année avec 5,5% par rapport à l’année précédente, a-t-il ajouté.

M. Amzazi a, par ailleurs, souligné que les nouveautés qui ont marqué cette rentrée 2019-2020, concernent la poursuite de la généralisation et le développement de l’enseignement préscolaire, la mise en œuvre du programme national de l’éducation inclusive au profit des enfants en situation de Handicap lancé le 26 juin 2019 sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Selon le responsable gouvernemental, cette rentrée est également marquée par le démarrage du programme "Sport-Etudes", par la création de deux lycées des sportifs dans les régions de Tanger-Tétouan- Al hoceima et Casablanca-Settat qui accueillent la première promotion de cette filière cette année.

Au niveau du modèle pédagogique, les nouveautés de cette rentrée scolaire touchent principalement les curricula, avec l’introduction d’innovations pédagogiques au niveau de la langue arabe, la langue française, les mathématiques, les sciences et l’histoire-géographie pour la 3ème et la 4ème années du primaire.

De même, il a été procédé à la mise en place au cours de cette année, d’un système efficient et actif de l’orientation scolaire professionnelle et universitaire, à travers le lancement de nouveaux dispositifs de l’orientation prenant en considération les compétences et les aspirations des apprenants, et érigeant l’orientation scolaire professionnelle et universitaire en une composante obligatoire dans le projet d’établissement, à travers l’adoption du projet personnel de l’élève au primaire et secondaire et l’institutionnalisation de la fonction de "l’Enseignant principal" visant à accompagner les élèves dans leur parcours scolaire.

Par ailleurs, un système national unifié et intégré de l’orientation post-bac sera mis en place, permettant ainsi aux bacheliers de s’orienter vers les parcours professionnels, a-t-il fait savoir, soulignant que le nombre de boursiers de la formation professionnelle et les stagiaires sera augmenté et les étudiants de l’enseignement supérieur privé auront la possibilité d’obtenir des diplômes et des certificats reconnus par l’Etat.

Les nouveautés de cette rentrée concernent également la diversification de l’offre universitaire et son élargissement et son adaptation aux besoins du marché du travail, l’augmentation du nombre de places offertes par les établissements de l’enseignement supérieur à accès régulé et la mise en place d’une plate-forme électronique unifiée pour les bacheliers dans ces établissements (www.tawjihi.ma), dans la perspective de sa généralisation à l’ensemble des établissements de l’enseignement supérieur à accès régulé, ainsi que la mise en place de dispositifs pour améliorer l’employabilité des diplômés de l’enseignement supérieur et le renforcement de l’utilisation des TIC dans l’enseignement supérieur.

A cette occasion, il a affirmé que le système éducatif bénéficie d’un intérêt particulier de la part du Souverain, qui a veillé à donner, jeudi dernier, le coup d’envoi de cette rentrée, notant que ce geste royal, hautement symbolique, témoigne de la place de choix qu’accorde SM le Roi à toutes les composantes du système éducatif national et Sa ferme volonté pour développer ce dernier et le mettre à niveau, du fait qu’il constitue la base du développement et un gage de l’ascension sociale.

La rentrée scolaire 2019-2020 qui est placée sous le signe "Pour une école citoyenne inclusive", s’inscrit dans un contexte particulier, à savoir l’entrée en vigueur de la mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre 51.17 relative au système de l'éducation, de l'enseignement, de la formation et de la recherche scientifique, qui permettra au système éducatif d’avoir un dispositif législatif contraignant pour l’Etat, les familles, les instances de la société civile et les acteurs économiques et sociaux, et garant la pérennité de la réforme, et la mise en œuvre de la feuille de route de la formation professionnelle à travers la création des cités des métiers et des compétences, ayant pour vocation l’amélioration de l’employabilité des jeunes et leur intégration dans le marché du travail.

Les contenus liés

Les articles à la une