Plus de résultats
En ce moment
Afrique du Sud: Le Maroc prend part à la Conférence ministérielle africaine sur…
Environnement

Afrique du Sud: Le Maroc prend part à la Conférence ministérielle africaine sur l'environnement

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

Une délégation marocaine a participé à la 17ème session de la Conférence ministérielle africaine sur l'environnement (CMAE) qui s'est tenue, les 14 et 15 novembre à Durban.

Cette conférence, organisée sous le thème «agir en faveur de la durabilité environnementale et de la prospérité en Afrique», s'est tenue en présence notamment des représentants des Etats membres de la Conférence, d'organisations régionales et sous régionales africaines et d’organismes des Nations Unies.

Lors de la rencontre, la délégation marocaine a mis en exergue l’expérience marocaine dans le domaine de l'économie circulaire, de la lutte contre les changements climatiques ainsi que de la promotion des pratiques écoresponsables.

Dans une déclaration à la MAP à l'issue de cette rencontre, le Secrétaire général du département de l'Environnement, Benyahia Mohamed, a indiqué que l'expérience marocaine en matière de protection de l'environnement est reconnue au niveau international grâce aux programmes nationaux menés avec succès, que ce soit dans le domaine de l'énergie, de la gestion des déchets, de l'agriculture, entre autres.

Le Maroc est disposé à partager cette expérience avec les pays africains dans le cadre du renforcement de la coopération sud-sud, a-t-il ajouté, notant que le Royaume a revu à la hausse l'ambition de ses contributions déterminées au niveau national (CDN) pour les activités d'émissions de gaz à effet de serre (GES) et d'adaptation.

A cette occasion, les ministres de l'environnement africains ont décidé d'accélérer la mise en œuvre des décisions passées et futures de la conférence, d'évaluer les progrès réalisés dans la mise en œuvre des décisions de la conférence avant sa dix-huitième session et de créer des structures d’harmonisation des politiques environnementales pour suivre les progrès accomplis dans la mise en œuvre des décisions de la conférence, relève un document publié en marge de la conférence.

Ils ont convenu également d’associer les acteurs non étatiques, notamment le secteur privé, la société civile, les milieux académiques et les partenaires de développement à la mise en œuvre des décisions de la conférence et de favoriser la mise en place d'un forum sciences-politiques-entreprises pour fournir aux décideurs des informations supplémentaires permettant une meilleure prise de décision.

Les contenus liés

Les articles à la une