Plus de résultats
En ce moment
Secteur privé africain: La covid-19 a eu un impact sur l'activité de 95% des CE…
Economie

Secteur privé africain: La covid-19 a eu un impact sur l'activité de 95% des CEOs africains

2M.ma2M.ma

Le deuxième baromètre des CEOs réalisé par l’Africa Ceo Forum et le cabinet Deloitte, a mis en avant des éléments « inédits » sur l’état d’esprit, la situation et les perspectives du secteur privé africain.

Selon l’enquête réalisée pour la deuxième année consécutive par l’Africa Ceo Forum et le cabinet Deloitte, « la crise liée à la Covid-19 a eu en Afrique des conséquences négatives sans distinctions sectorielle ou géographique ».

D’après la même source, 95% des CEOs africains interrogés, ont observé un impact négatif sur leurs activités.

Les CEOs œuvrant dans le Consumer, dans le secteur financier et dans les services et l’Energie étaient les plus « pessimistes » et « inquiets » quant à l’avenir de leurs secteurs, tandis que les acteurs de l’Agro-industrie, de la Santé et de l’Education sont ceux dont le moral a été le moins affecté.

Un niveau de confiance plus élevé

Au regard de l’année précédente, le niveau de confiance sur les perspectives du continent à long terme a augmenté : 80 % des répondants ont affiché un niveau de confiance élevé lors de cette année marquée par la propagation du nouveau coronavirus, contre 73% en 2019.

Ainsi, 60% des sondés ont indiqué être convaincus que 2021 « leur offrira un retour à la normale en termes d’activité».

Dans ce sens, les répondants se sont félicités des développements en cours et à venir en matière d’accroissement de la production locale mais surtout en terme de digitalisation. A ce propos, les CEOs africains s’attendent à un fort soutien de la part des pouvoirs publics.

« Les sondés partagent tous le même enthousiasme envers le projet de marché unique africain (ZLECA), considéré comme un levier important d’accélération de la croissance. Loin d’en laisser l’entière responsabilité aux pouvoirs publics, ils ont conscience que le succès ou l’échec de cette entreprise leur incombe également », ajoute la même source.

Toutefois, les CEOs interrogés se sont montrés « sceptiques » par rapport à la faisabilité d’un lancement effectif de la ZLECA, à court terme. 

D’après les répondants, la crise sanitaire Covid-19 aura été un facteur accélérateur des partenariats entre les deux secteurs, publique et privé, or, 93% estiment que les recommandations du secteur privé ne sont toujours pas suffisamment prises en compte par les pouvoirs publics.

 

Les contenus liés

Les articles à la une