Plus de résultats
En ce moment
Oulad Ayad : le procès du viol collectif et séquestration de la jeune Khadija a…
Justice

Oulad Ayad : le procès du viol collectif et séquestration de la jeune Khadija au 25 juin

2M.ma2M.ma
Modifié le

Le procès de douze hommes accusés de la séquestration et du viol collectif de la jeune Khadija dans le village d’Oulad Ayad, en août dernier, a été reporté au 25 juin juste après son ouverture ce mardi devant un tribunal de Beni Mellal.

L’avocat de la jeune fille Me Ibrahim Hachan a affirmé, dans une déclaration à l'AFP, que lui et les avocats de la défense ont demandé plus de temps pour se préparer et mieux analyser le dossier.

Agés de 19 à 29 ans, les douze accusés sont poursuivis pour de lourds chefs d’accusation à savoir "traite d'être humain", "viol", "constitution d'une bande organisée" et "enlèvement et séquestration". La "traite d'être humain" est passible d'une peine maximale de 30 ans, rappelle l’avocat de la victime.

Me Hachane souligne également qu’in autre mis en cause sera jugé séparément à huis clos le 11 juin, son dossier ayant été disjoint des autres puisqu'il était "mineur au moment des faits".

Selon Me Hachane, "les accusés ont avoué les faits qui leur sont reprochés pendant l'interrogatoire de police, mais ont pour la plupart nié devant le juge d'instruction".

Rappelons que les faits remontent au mois d’août dernier lorsqu’une vidéo de la victime âgée de 17 ans racontant les détails de son agression, viol et séquestration avait fait le tour de la toile, suscitant colère et indignation. Visage flouté, Khadija a affirmé que son calvaire a duré plus de deux mois. Elle a même montré plusieurs traces de brûlures de cigarettes et de tatouages gravés sur plusieurs parties de son corps.

Les contenus liés

Les articles à la une