Plus de résultats
En ce moment
Tabagisme: 12% des Marocains adultes fument quotidiennement (OMS)
Santé

Tabagisme: 12% des Marocains adultes fument quotidiennement (OMS)

2M.ma2M.ma

Le tabac serait l’une des principales causes de décès, de maladie et d’appauvrissement. Dans un récent rapport autour de l'épidémie mondiale de tabac 2019 , l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) alerte contre la consommation de cette substance nocive, considérant qu'il s'agit de l’une des plus graves menaces ayant jamais pesé sur la santé publique mondiale.

12% des Marocains adultes fument quotidiennement. Le tabac serait responsable de la mort de presque la moitié de ses consommateurs, selon le rapport de l'OMS, "Who report on the global tobacco epidemic, 2019". Le tabac tuerait plus de 8 millions de personnes chaque année, et plus de 7 millions d'entre elles sont des consommateurs ou d'anciens consommateurs et environ 1,2 million des non-fumeurs involontairement exposés à la fumée, révèle le rapport de l'OMS.

 
OMS

Le tabagisme contribue à la pauvreté

Toujours selon la même source, près de 80% du 1,1 milliard de fumeurs que compte la planète vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire, là où la charge de morbidité et de mortalité liée au tabac est la plus lourde.

Le tabagisme contribue à la pauvreté en détournant vers les produits du tabac des dépenses qui auraient pu être consacrées par les ménages à des besoins essentiels tels que l’alimentation et le logement. Ce comportement est difficile à inverser du fait du fort pouvoir dépendogène du tabac.

Les coûts économiques du tabagisme sont importants : il s’agit à la fois des coûts substantiels en termes de soins de santé pour le traitement des maladies causées par le tabagisme et du capital humain perdu du fait de la morbidité et de la mortalité imputables au tabac.

Dans certains pays, les enfants de ménages pauvres travaillent dans la culture du tabac pour compléter le revenu de leur famille. Ces enfants sont particulièrement exposés à la « maladie du tabac vert », provoquée par l’absorption cutanée de nicotine lors de la manipulation de feuilles de tabac humides, ajoute-t-on de même source.

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une